Crédit : AFP

Tennis

Wimbledon: duel canadien au 1er tour

TVA Sports et Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Le Québécois Félix Auger-Aliassime croisera le fer avec un compatriote lors du premier tour de Wimbledon, troisième tournoi majeur de la saison.

Le tirage au sort, effectué vendredi, a fait en sorte que l'athlète de 18 ans affrontera le Britanno-Colombien Vasek Pospisil au tour initial.

Pospisil, 188e au monde, disputera un premier tournoi cette saison, lui qui a soigné au cours des derniers mois une blessure au dos. Son dernier tournoi remonte à octobre 2018 à Paris.

De son côté, Auger-Aliassime, 21e au classement de l'ATP, a récemment atteint la finale du tournoi de Stuttgart et la demi-finale de celui de Queen's, tous deux sur gazon. La rencontre aura lieu lundi.

Au premier tour, le Canadien, Milos Raonic, 17e raquette mondiale et 15e favori, sera confronté à l'Indien Prajnesh Gunneswaran (94e), lundi. Son compatriote Denis Shapovalov, 27e au monde et 29e tête de série, affrontera le Lituanien Ricardas Berankis (74e), mardi

Chez les femmes, la Québécoise Eugenie Bouchard (79e) aura pour rivale la Slovène Tamara Zidansek (59e), mardi.

Nadal avec Federer et Kyrgios

Rafael Nadal, qui a récemment critiqué le système des têtes de série de Wimbledon, a hérité de Roger Federer dans sa partie de tableau, et pourrait rencontrer Nick Kyrgios, l'une de ses bêtes noires, dès le deuxième tour.

Rafael Nadal a visiblement du nez. Relégué tête de série no.3 alors qu'il occupe le deuxième rang mondial, il a récemment fustigé la façon dont Wimbledon établit ses têtes de séries en panachant le classement mondial avec les résultats passés des joueurs sur herbe.

À Wimbledon, «on ne respecte pas le statut obtenu et on leur impose des tirages plus compliqués», a critiqué lundi sur un média espagnol le récent vainqueur de Roland-Garros, son 12e. Et le tirage ne lui a pas donné tort.

L’Espagnol pourrait en effet rencontrer dès le deuxième tour l'un des joueurs les plus difficiles à jouer sur gazon, et l'un des plus imprévisibles du circuit, Nick Kyrgios (43e mondial), qui avait battu Nadal en 2014 sur le gazon londonien. Pas une de ses sorties sur le circuit ne se passe sans une polémique, mais surtout, il adore affronter Nadal, qu'il a déjà battu trois fois en six confrontations.

«Je peux sentir le sang»

Leur dernier match à Acapulco fin février ne s'était pas bien passé pour l'Espagnol. Battu malgré trois balles de match, il avait ensuite critiqué l'attitude de l'Australien qui avait alors répliqué sèchement sur les réseaux sociaux. «Je peux sentir le sang quand je joue ce mec», avait posté Kyrgios, à côté d'une émoticône représentant une seringue, allusion aux soupçons de dopage visant Nadal depuis des années.

Il pourrait ensuite affronter soit Denis Shapovalov (27e mondial) soit Jo-Wilfried Tsonga au 3e tour, là encore deux joueurs qui pourraient lui poser des difficultés, et en 8e de finale, peut-être Marin Cilic (18e), finaliste à Wimbledon en 2017.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a plutôt été épargné pour ses débuts et se retrouve avec le Sud-Africain et finaliste sortant Kevin Anderson (8e mondial), tête de série N.4, qu'il pourrait retrouver en demi-finale avant un potentiel quart face au Grec Stefanos Tsitsipas (6e mondial).

Dans le tableau féminin, le remake de la finale de l'an passé entre Angélique Kerber et Serena Williams pourrait avoir lieu dès les 8es de finale. La gagnante retrouverait alors la toute nouvelle no.1 mondiale et lauréate de Roland-Garros Ashleigh Barty. L'Australienne devra toutefois se méfier de son troisième tour a priori face à Garbine Muguruza, lauréate de l’édition 2017.

De plus, un choc des générations aura lieu alors que la multiple gagnante du tournoi, l'Américaine Venus Williams, 39 ans, affrontera sa jeune compatriote de 15 ans Cori Gauff, issue des qualifications, vue comme l'une des prochaines vedettes du tennis féminin.