HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-NEW-JERSEY-DEVILS

Crédit : AFP

LNH

Des révélations troublantes au sujet de Kessel et Sullivan

Publié | Mis à jour

La relation entre Phil Kessel et les Penguins de Pittsburgh semble avoir atteint un point de non-retour. Le journaliste Rob Rossi (The Athletic) a expliqué en long et en large comment la situation a pris une très mauvaise tournure, y allant de plusieurs révélations troublantes.

Tout n’est pas au beau fixe entre l’attaquant et son entraîneur Mike Sullivan, qui serait au centre de la discorde impliquant Kessel et l’organisation.

Kessel considérerait qu’il n’est pas un attaquant de troisième trio et tiendrait mordicus à jouer avec Evgeni Malkin. Lorsqu’il décide de remanier ses trios, Sullivan se retrouverait souvent perplexe devant les réactions négatives de Kessel. Le directeur général Jim Rutherford serait alarmé par «l’indifférence croissante» de Kessel envers le personnel d’entraîneurs. Kessel se serait montré défiant auprès de Sullivan et de l’entraîneur adjoint Mark Recchi.

«Sullivan et d’autres membres de son personnel croient que Malkin et Kessel, même s’ils sont dangereux à 5 contre 5, forcent trop passes à haut risque qui offrent des chances de marquer en contre-attaque à l’autre équipe, a expliqué le journaliste Rob Rossi. Aussi, l’implication en défense de Malkin est évaluée comme étant sur le déclin lors des deux dernières saisons. La majorité du blâme concernant cette régression a été attribuée à Kessel, selon des sources.»

«Malkin a adopté plusieurs habitudes de Kessel que les entraîneurs n’aiment pas, ce qui inclut de l’inconstance dans les replis, un manque d’attention par rapport aux responsabilités dans son territoire et une mauvaise gestion de la rondelle en zone neutre», a ajouté Rossi.

Par ailleurs, les habitudes hors glace de Kessel agaceraient Sullivan, qui estime que son joueur pourrait montrer l’exemple aux jeunes joueurs en prenant sa mise en forme plus au sérieux.

Les fréquentes visites de Kessel au Rivers Casino de Pittsburgh seraient un autre irritant. Sullivan a appris que quelques jeunes joueurs, dont Jake Guentzel, fréquentaient l'établissement la veille des rencontres. L'entraîneur craindrait que Kessel soit une mauvaise influence auprès de Guentzel. 

Malkin mal à l’aise                                                                                               

La situation rendrait Malkin inconfortable, l’attaquant étant impliqué malgré lui dans le conflit. Avec d’un côté son coéquipier et de l’autre son entraîneur, le Russe se sentirait «piégé» au milieu des deux hommes.  

Sullivan – tout comme quelques membres du personnel d’entraîneurs et plusieurs membres de la direction – estime que Malkin ne veut plus jouer sur le même trio que Kessel, selon ce que des sources ont confié au journaliste Rob Rossi.

L’une des priorités de Rutherford serait de trouver de nouveaux ailiers pour Malkin durant la saison morte.

Rutherford a tenté de minimiser les rumeurs entourant Kessel, indiquant qu’il croit que l’attaquant sera de retour la saison prochaine. Mais sa priorité demeurerait de l'échanger. 

Kessel peut se prévaloir d'une clause de non-échange le permettant seulement d'être échangé aux huit équipes qu'il a inscrites sur sa liste. Kessel y aurait inclus cinq destinations où il croit que les Penguins ne l'échangeraient jamais et d'autres équipes qui ne pourraient pas prendre en charge son salaire ou l'espace de son contrat sur la masse salariale.

La saison dernière, Kessel a récolté 82 points (27 buts, 55 aides) en autant de matchs. Il a ajouté un but et une aide en quatre rencontres lors des séries éliminatoires.