Boxe

Sébastien Roy est «un petit chat» selon son adversaire

Publié | Mis à jour

Le Français Mehdi Kasimi (10-7-2, 1 K.O.) n’y est pas allé de main morte avec son adversaire, le boxeur Sébastien Roy (6-0-0, 1 K.O.), en vue de leur combat à Thedford Mines, samedi soir, alors qu’il a dit que ce dernier n’a rien d’un tigre, mais qu’il est toujours «un petit chat.»

À LIRE AUSSI: Sébastien Roy en vedette à Thetford Mines

Kasimi ne s’est pas fait d’amis en insultant le protégé du groupe Eye of the Tiger Management (EOTTM), qui se battra chez lui lors d’un gala de boxe pro-am, comptant 7 combats professionnels.

D’après le promoteur d’EOTTM Camille Estephan, le jeune homme de 27 ans souhaite lui faire «ravaler ses paroles». «Si je suis un chat, j’en suis un gros et je serai affamé samedi», explique Roy.

Même s’il aura de la pression pour bien faire devant les siens, le Québécois compte plutôt se nourrir de l’énergie de la foule pour mettre son adversaire au tapis.

Parmi les pugilistes présents lors de la soirée de samedi, on compte également les Québécois Lexson Mathieu (4-0-0, 4 K.O.) et Raphaël Courchesne (7-0-0, 3 K.O.), eux qui affronteront respectivement le Mexicain Jair Sena (8-2-2) et l’Argentin Juan Adrian Monzon (8-2-3).

Premier combat de six rounds pour Mathieu

Le natif de Montréal Lexson Mathieu a choisi une approche différente de ses quatre premiers combats professionnels pour ce duel, alors qu’il se battra pour la première fois pendant six rounds.

«Je vais laisser passer le premier et peut-être même le deuxième round pour installer mes pièges, affirme-t-il. Je veux faire du volume de boxe, mais s’il me donne l’occasion de lui passer le K.O, je ne vais pas la laisser passer.»

De son côté, Courchesne est un peu déçu de ne pas pouvoir se battre à l’extérieur comme prévu en raison d’une météo incertaine. «Ça aurait été le fun, ça aurait fait différent», conclut-il, alors qu’il se battra finalement à l’aréna Mario Gosselin.

Le reportage complet de Stéphane Turcot se trouve dans la vidéo ci-dessus.