Impact

La performance d'Orji Okwonkwo encensée

Philippe Asselin / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Mercredi soir dans un gain de 2 à 1 sur les Timbers de Portland, Maximiliano Urriti n’a pas obtenu de point, mais il a vu son coéquipier Orji Okwonkwo inscrire l’ensemble des filets des siens.

En plus de donner la victoire à l’Impact avec sa deuxième réussite (au bas), le jeune homme de 21 ans a fait écarquiller bien des yeux avec une magnifique manœuvre. Il a frappé le ballon à la volée et celui-ci a complété sa progression dans le haut du filet adverse. Revoyez ce but ci-dessus

«C’était un but incroyable, je suis vraiment heureux pour lui, a exprimé Urruti, en marge de l’entraînement des siens, jeudi. Orji a raté un mois d’activités et depuis son retour, il joue vraiment bien.»

Le vétéran de 28 ans n’était pas le seul représentant du onze montréalais à avoir apprécié la performance d’Okwonkwo. Placé à l’autre bout du terrain, le gardien Evan Bush savait que quelque chose de spécial se produirait.

«Pour une raison qui m’échappe, dès que j’ai vu le ballon lobé, j’ai su qu’il allait essayer quelque chose comme ça, a révélé l’Américain de 33 ans. Je l’ai vu marquer des buts incroyables durant les entraînements. Parfois, il réussit comme hier [mercredi contre les Timbers] et parfois, ses frappes atterrissent dans la troisième rangée des estrades.»

«Nous avons besoin de moments comme celui-ci, qui change la dynamique dans une partie, a-t-il ajouté. Avec l’absence de Nacho [Ignacio Piatti] cette année, nous n’avons pas eu beaucoup de moments comme ça. D’avoir un moment comme ça où un beau but est marqué, ça permet d’améliorer l’esprit d’équipe et d’aller chercher les trois points d’une victoire.»

Okwonkwo remet ça avec style! - TVA Sports

 

Urruti se dit heureux malgré tout 

À sa première saison dans la métropole québécoise, Urruti n’a touché la cible qu’une seule fois en 18 parties. Si cette statistique pourrait lui faire faire des cauchemars, l’Argentin préfère se concentrer sur le positif.

«Je ne ressens pas de frustration, mais comme attaquant, je dois marquer des buts. Par contre, quand je ne touche pas le fond du filet, je m’assure qu’un de mes coéquipiers le fasse. Je joue à 100% pour le collectif», a indiqué le numéro 37.

Il est vrai que depuis le début de la campagne 2019, Urruti a bien alimenté les joueurs l’entourant, lui qui a notamment réalisé cinq passes décisives. Qu’à cela ne tienne, sa production est tout de même en forte diminution par rapport à l’an passé. Avec le FC Dallas, il avait inscrit huit buts et ajouté 11 mentions d'aide en 33 rencontres.

Malgré cela, l’attaquant est heureux de sa situation à Montréal, et ce, principalement en raison du groupe de joueurs qui l’accompagne.

«Pour moi, la frustration arrive lorsque je ne joue pas, a-t-il dit. Quand je suis parmi les partants et que l’entraîneur me garde dans le match, je suis heureux. Je sais que je dois marquer des buts, mais c’est plus important pour moi de jouer pour mes coéquipiers.»

«Nous avons un groupe incroyable. Les 11 joueurs sur le terrain se donnent toujours à fond.»