Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Impact

Evan Bush n'est pas rassasié

Philippe Asselin / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Même si l’Impact de Montréal détient la deuxième place de l’Association de l’Est, le gardien Evan Bush ne croit toujours pas que son équipe joue encore à son plein potentiel.

Pourtant, contre les Timbers de Portland mercredi soir, le Bleu-Blanc-Noir a connu l’une de ses meilleures performances en 2019, lui qui a été en possession du ballon pour un peu plus de 60 % de la rencontre.

À LIRE AUSSI : Okwonkwo met les Timbers K.-O.

À VOIR AUSSI : Deux buts exceptionnels! 

«Honnêtement, je ne pense pas que ça représente l’équipe que nous sommes. Je pense que nous sommes bien plus que ça», a indiqué Bush au lendemain d’un gain de 2 à 1.

«Avec le nombre de matchs que nous avons joués à l'étranger en début de saison et les blessures de joueurs-clés de notre organisation, je crois qu’on peut encore être meilleur et atteindre de nouveaux sommets, que ce soit la première place ou un échelon qui nous permettrait de jouer à la maison en séries éliminatoires. Ceci doit être notre objectif.»

L’Américain de 33 ans a d’ailleurs expliqué que ses coéquipiers et lui discutent de leur rang au classement régulièrement et qu’il est important de relativiser à ce stade-ci de la saison.

«Nous pouvons être dupés par notre position dans l'Est, car plusieurs équipes ont des matchs en main sur nous. Notre objectif reste d’être dans les meilleures formations et tout se joue dans les dernières semaines de la saison.»

L'importance de finir en force

Les réflexions de Bush sont légitimes. Il n’est pas anormal de voir une formation de la Major League Soccer (MLS) en bonne position au mois de juillet et complètement s’écrouler par la suite. L’Impact a déjà vécu des fins de campagne difficiles et le vétéran de huit saisons s’en souvient trop bien pour crier victoire prématurément.

«Que nous soyons premiers ou quatrièmes [en fin de saison], toutes les équipes seront proches au classement, spécialement cette année dans l’Est.»

«Nous devons nous assurer de rester dans le groupe de meneurs et nous devrons performer dans nos prochains affrontements. [...] Nous allons ainsi nous donner la meilleure des chances pour les séries.»

C’est avec cette façon de penser que Bush et ses coéquipiers se dirigeront en Géorgie pour y affronter l’Atlanta United FC, samedi. Les champions en titre de la MLS sont au quatrième échelon de l’Est, accusant quatre points de retard sur le onze montréalais. Il y a fort à parier que ces deux formations seront parmi le groupe des meneurs dont parlait Bush, et ce, jusqu’à la fin de la saison régulière.