Impact de Montréal

Okwonkwo met les Timbers K.-O.

Publié | Mis à jour

Loin d’être rouillé après trois semaines d’inaction, l’Impact de Montréal semblait heureux de retrouver le gazon du Stade Saputo. Cet enthousiasme s’est d’ailleurs traduit par une victoire de 2 à 1 mercredi soir contre les Timbers de Portland.

Orji Okwonkwo a été le héros de la rencontre avec deux réussites.

Il a inscrit le filet de la victoire à la 66e minute à l’aide d’une superbe manœuvre. Il a repris à la volée, en se retournant, un ballon ramené dans le centre de la surface par Saphir Taïder. Sa frappe est allée se loger dans le haut du filet.

«Il était difficile de reprendre la compétition après une pause de trois semaines face à des joueurs qui avaient du rythme, a indiqué un Rémi Garde très satisfait après la rencontre. C’était un de nos soucis, mais l’état d’esprit des joueurs a renversé pas mal de situations.»

Il faut toutefois souligner que les Timbers se sont présentés dans la métropole sans certains de leurs meilleurs joueurs, dont Brian Fernandez et Diego Valeri. Jeremy Ebobisse, auteur de cinq filets cette saison, était réserviste. Il est entré dans le match à la 76e.

Fernandez aurait été particulièrement intéressant à voir à l’œuvre. Le nouveau joueur désigné des Timbers a marqué huit buts, cinq dans des matchs de la Major League Soccer (MLS), dans les six dernières sorties des siens.

«Nous savons que dans ces cas-là, les joueurs sur le terrain n’ont rien à perdre et ils veulent montrer qu’ils ont leur place, a expliqué l’entraîneur-chef. Nous les avons beaucoup respectés et nous ne les avons pas regardés de haut. Nous avons aussi beaucoup d’absents.»

Tomas Conechny (53e) a été l’unique marqueur des visiteurs.

Le duel à Montréal était le deuxième d’une série de trois en MLS en l’espace de neuf jours pour les Timbers.

Dominant

Okwonkwo avait laissé son empreinte sur la rencontre bien avant de marquer le but qui allait faire la différence.

Après avoir raté une chance en or quelques instants plus tôt, le milieu de terrain avait permis à l’Impact de s’inscrire au tableau à la 28e minute. Il a d’abord accepté une passe en lobe de Bacary Sagna pour ensuite se présenter seul devant le gardien Jeff Attinella. Ce dernier a dévié la frappe du bout des doigts, mais le ballon a tout de même poursuivi sa course dans le filet.

Sept minutes plus tôt, il avait débordé la défense adverse sur l’aile droite, mais son tir avait été effleuré par Attinella et s’était ensuite écrasé sur le poteau.

Okwonkwo, remis d’une blessure à la jambe, disputait ses premières minutes depuis le revers de 4 à 2 au domicile du Los Angeles FC le 24 mai.

Comme son coéquipier, Sagna effectuait un retour au jeu mercredi. Le défenseur avait pour sa part été victime d’une blessure à la cheville le 1er juin contre l’Orlando City SC.

Les deux joueurs semblaient en parfaite santé contre les Timbers.

Les hommes de Rémi Garde seront de nouveau en action samedi. Ils visiteront alors l’Atlanta United FC.

La météo s’en mêle

Le match de mercredi a commencé avec 45 minutes de retard en raison des prévisions météorologiques qui laissaient croire qu’un orage pourrait frapper dans les environs du stade.

La pluie a éclaté quelques minutes après l’avertissement de l’annonceur maison, qui a d’ailleurs demandé aux spectateurs d’aller se réfugier sous les gradins. Le beau temps est toutefois rapidement revenu et le match a pu se mettre en branle.

Parlant de météo, comme la saison de la MLS commence en mars, l’Impact doit entamer son parcours à l’étranger. Cette année, il a disputé ses six premiers matchs en territoire hostile.

Eh bien, les Timbers ont vécu pire. En raison des travaux majeurs au Providence Park, ils ont joué 12 parties à l’étranger avant de retrouver le confort de leur foyer le 1er juin, dans le cadre d’une défaite contre le Los Angeles FC.