Tampa Bay Rays v Oakland Athletics

Crédit : AFP

MLB

L'ancien maire de St. Petersburg persuadé du départ des Rays

Publié | Mis à jour

Si le maire de St. Petersburg, Rick Kriseman, a rejeté du revers de la main l’idée de partager les Rays de Tampa Bay avec Montréal, son prédécesseur Bill Foster croit que l’équipe du baseball majeur n’a plus d’avenir dans la ville floridienne.

«Oui, ils sont partis», a-t-il lancé en entrevue à la station de radio 95,3 WDAE, lorsque les animateurs lui ont demandé s’il était persuadé du départ des Rays.

«C’est une façon pour les Rays de diminuer les dommages pour la ville pendant qu’ils font une transition permanente vers Montréal, a-t-il aussi dit, selon des propos rapportés par le journaliste Noah Pransky. Les Rays veulent une épouse et une maîtresse et ils croient que tout le monde devrait accepter cela. Ça ne fonctionne pas comme ça. Le temps est venu de montrer la sortie aux Rays. Ils ne méritent pas [St. Petersburg].»

Plan de sortie

Selon Foster, la nouvelle de jeudi, stipulant que le baseball majeur a donné la permission aux Rays d’étudier la possibilité de jouer dans la région de Tampa Bay et à Montréal au cours de la même saison, fait partie de la stratégie du propriétaire Stuart Sternberg.

«Je ne suis pas surpris, a dit l’ancien maire. C’est l’étape numéro cinq ou six du plan de sortie de Stu [Stuart Sternberg]. »

«Je parierais mon hypothèque qu’ils vont quitter la région, a-t-il poursuivi. Si jamais ils doivent aller en cour, ils pourront dire que [la construction d’un nouveau stade] n’a pas fonctionné à Hillsborough ni à St. Petersburg .»

Foster croit tout de même que le baseball pourrait prospérer dans la région de Tampa Bay, à une condition.

«Un propriétaire qui est engagé envers la région aurait pu faire fonctionner le projet, a-t-il lancé. Ça prend plus qu’une masse salariale très basse pour avoir des partisans excités. Tu ne peux pas passer ton temps à te débarrasser de tes bons joueurs.»

Même s’ils sont dans la course au titre de la section Est de l’Américaine, les Rays ont la deuxième pire moyenne d’assistance cette saison avec 14 545 spectateurs par rencontre.