Impact

Le gazon est plus vert... au Centre Nutrilait

Publié | Mis à jour

Après avoir profité du récent congé pour s’étendre sur les plages de Punta Cana, en République dominicaine, le joueur de l’Impact de Montréal Zakaria Diallo était satisfait de retrouver enfin le gazon naturel, vendredi matin, lors d’un entraînement tenu en compagnie de ses coéquipiers au Centre Nutrilait.

«On attendait tous ça depuis longtemps, ça fait vraiment plaisir avec ce beau temps, ce beau soleil, a commenté Diallo, visiblement reposé après quelques jours de vacances en famille. Nous sommes très très heureux.»

Dans la première moitié de la saison, les joueurs de l’Impact avaient été contraints de s’entraîner sur le terrain adjacent, soit une surface synthétique, en raison de la détérioration du terrain gazonné durant l’hiver.

«C’est une surface dure, le synthétique, il y a des risques de blessures et sur le gazon, c’est plus souple, alors c’est ce qu’on préfère, a souligné le défenseur. On est là pour être à 100% lors des matchs. On aime travailler dans de bonnes conditions et le club est au courant. C’est bien que le club le sache.»

Un investissement important

Directeur administratif des opérations soccer de l’Impact, Patrick Leduc a été au cœur du projet d’installation de la nouvelle tourbe, un investissement «dans les six chiffres», a-t-il précisé.

«Le terrain était très endommagé, il fallait soit le fermer pendant plusieurs semaines pour laisser le temps au gazon de se régénérer, soit le reconstruire et on a choisi l’option de reconstruction en se disant qu’on allait gagner un peu de temps et finalement, ç’a été une bonne décision», a indiqué Leduc, expliquant que les dommages avaient surtout été causés par la glace.

«Le fait qu’on puisse s’entraîner chez nous, sur notre gazon, aux standards auxquels nous sommes habitués, c’est une excellente nouvelle, a-t-il ajouté. Ce n’est pas parce que nous sommes sur du gazon que nous n’aurons plus jamais de blessures, mais on pense que c’était souhaitable pour notre équipe.»

Vers la deuxième moitié

Maintenant que le nouveau gazon est installé, les joueurs de l’Impact abordent la seconde moitié de la saison avec un optimisme prudent. Avec 27 points au classement, le club montréalais partage provisoirement le deuxième rang de l’Association de l’Est de la Major League Soccer. L’Impact (8-7-3) disputera par ailleurs 11 de ses 18 derniers matchs à domicile, dont cinq de ses six dernières rencontres.

«On entame la deuxième partie de championnat, il faut rester concentré, a noté Diallo. Les prochains matchs seront très importants. Nous sommes dans le haut du classement, mais ç’a été très difficile avec beaucoup de matchs à l’extérieur. Maintenant, on joue un peu plus à domicile et on va aborder le tout de la meilleure des manières, même si on aura beaucoup d’absents.»

Blessé à un genou, l’Argentin Ignacio Piatti se retrouve sur la touche jusqu’au mois d’août. Samuel Piette, Zachary Brault-Guillard, Omar Browne, Daniel Lovitz et Michael Azira, qui sont en action sur la scène internationale, devraient minimalement rater le match du mercredi 26 juin, au Stade Saputo, contre les Timbers de Portland.