Impact

Jukka Raitala rêve à l’Euro 2020

Publié | Mis à jour

Le Finlandais Jukka Raitala, qui évolue avec l’Impact de Montréal, rêve d’une participation à l’Euro de soccer, en 2020.

Deux autres victoires à l’étape des qualifications plus tôt ce mois-ci, contre la Bosnie-Herzégovine et le Liechtenstein, sont venues alimenter ce désir. Il faut comprendre que la Finlande n’a encore jamais réussi à participer à la phase finale de l’Euro ou à la Coupe du monde de soccer.

«Ce serait magnifique, la Finlande n’a encore jamais fait ça dans le passé, a souligné Raitala, lors d’une entrevue effectuée vendredi après l’entraînement de l’Impact. Nous jouons bien et c’est fabuleux de voir que les gens de notre pays suivent de plus en plus le soccer et qu’ils sont enthousiastes face à l’équipe. Je suis heureux pour nous, mais aussi pour tout le pays.»

Pour ces qualifications, qui se poursuivront jusqu’en novembre, la Finlande se retrouve dans le groupe J avec l’Italie, l’Arménie, la Grèce, la Bosnie-Herzégovine et le Liechtenstein. Grâce à trois victoires en quatre matchs, le pays scandinave se retrouve en bonne posture pour marquer l’histoire. Or, il reste encore six parties à jouer, avant de possibles barrages, dans le cadre de ces qualifications.

«C’est réaliste pour nous de se qualifier, a estimé Raitala, qui, à 30 ans, compte maintenant une quarantaine de sélections avec la formation nationale. Ça pourrait survenir, mais nous aurons de gros matchs à jouer en septembre, octobre et novembre. Tout est entre nos propres mains. On a une équipe solide et on a très bien joué. Ce serait fantastique, mais nous sommes encore loin.»

Un pays fou de joie?

Traditionnellement, la Finlande a connu beaucoup plus de succès au hockey, mais selon le joueur de l’Impact, le soccer est en pleine ascension et une qualification pour l’Euro ne ferait que contribuer à la situation.

«Quand la Finlande gagne des tournois internationaux au hockey, le pays au complet est derrière l’équipe, a noté Raitala, un défenseur. Nous sommes un petit pays et si au soccer, on parvient à bien faire, tout le pays sera fou de joie.»