Boxe

Kean obtient sa revanche avec panache!

Publié | Mis à jour

Simon Kean était affamé et il l'a prouvé au troisième round de son combat revanche contre Dillon Carman, samedi soir, dans un gala d'Eye of the Tiger Management présenté au Centre Gervais Auto.

On l’avait prédit. S’il venait qu’à traverser la tempête de Carman (14-5, 13 K.-O.) lors des deux premiers rounds, Kean (17-1, 16 K.-O.) avait de bonnes chances de l’emporter. C’est exactement ce qui s’est produit alors que le Trifluvien l’a emporté par knock-out au troisième round.

Toutefois, ce ne fut pas une «marche dans le parc», comme le dit l’expression. Kean a été ébranlé lors des deux premiers assauts, mais il n’a pas paniqué. Son coin a apporté les ajustements nécessaires pour le troisième round.

Gonflé par une confiance renouvelée, le protégé de Jimmy Boisvert a sorti en lion. Avec un jab plus précis, il a percé la défensive de Carman avant de placer ses coups de puissance. L’Ontarien a vu des étoiles et Kean a mis la pression pour forcer l’arbitre à mettre fin au combat.

Simon Kean jubile contre Dillon Carman - TVA Sports

Round 3

Les deux rivaux foncent dès la troisième cloche et s'échangent jabs et crochets. Kean saigne du nez, Carman de l'oeil droit. Un combat de rue. Puis... Carman tombe au tapis! L'Ontarien se relève. Kean attaque encore!

Round 2

Kean revient avec son jab. Carman attaque, le Québécois résiste, l'amène dans les câbles et l'ébranle. Carman tente de lui faire le coup, mais Kean déploie son crochet et impose ensuite de bons coup au corps.

Round 1

Kean atteint Carman avec deux jabs dès le début, Carman réplique. Mais le Trifluvien ne s'en laisse pas imposer. Avec 1:05 à faire au round initial, il touche Carman avec une droite, l'Ontarien en fait autant. Ça annonce une guerre.

Autres combats

Vincent Thibault (9-0, 2 K.-O.) a livré une bonne prestation contre le Mexicain Alan Carillo (10-4, 7 K.-O). Il a mis fin au combat avec une combinaison dans les premières secondes du sixième round. Toutefois, ce fut un combat où l’action n’a pas manqué sur le ring et à l’extérieur.

L’entraîneur de Carillo a manqué de respect à plusieurs reprises à l’endroit de l’inspecteur de la Régie des alcools, des courses et des jeux. À la fin du combat, il a tenté d’aller faire connaître son mécontentement à l’arbitre Yvon Goulet avant d’être expulsé de l’enceinte par un gardien de sécurité. Pour la classe, on repassera...

Artur Ziyatdinov (10-0, 8 K.-O) n’a eu aucune difficulté à battre l’Argentin Marcos Nicolas Karalitzky (6-3-2, 2 K.-O.) par décision unanime (80-72 x 3). Le Montréalais d’origine russe a dominé son adversaire d’un bout à l’autre.

Raphaël Courchesne (7-0, 3 K.-O.) a signé une victoire par décision unanime (40-36 x 3) contre le Mexicain (4-3-2, 1 K.-O.).

À ses débuts professionnels, Avery Martin-Duval (1-0, 1 K.-O.) n’a fait qu’une bouchée du Mexicain Martin Sanchez (2-4-1). Le Québécois a signé sa première victoire de façon expéditive alors qu’il a knocker son adversaire avec une superbe gauche au menton du Mexicain.