Xavier Simoneau

Photo : Xavier Simoneau Crédit : ANDRÉANNE LEMIRE/AGENCE QMI

LNH

Sept cartes cachées du prochain repêchage

Publié | Mis à jour

Chaque année, des joueurs classés au-delà du premier tour connaissent leur part de succès chez les professionnels.

Malgré un talent certain, ces joueurs se retrouvent plus bas dans les différentes listes de recrutement en raison de lacunes dans leur jeu, d’un manque de visibilité ou d’un potentiel difficile à cerner et à prédire.

Ces joueurs sont le pain et le beurre des recruteurs amateurs. C’est grâce à eux qu’ils peuvent justifier les milliers d’heures passées à observer des espoirs et à scruter des bandes vidéo.

Après avoir récemment concocté la liste des 101 meilleurs espoirs en vue du repêchage, nous avons décidé d’en extraire quatre noms (et trois autres qui ont tout juste subi le couperet). À notre avis, ces sept patineurs possèdent tous des atouts qui pourraient leur permettre d’atteindre la Ligue nationale de hockey (LNH).

1- John Farinacci, C | Dexter School (USHS)

Le joueur de centre américain possède des qualités indéniables en possession de rondelle. Ses mains sont agiles et il n’hésite pas à défier les défenseurs adverses. Capitaine de l’équipe américaine au Tournoi Hlinka-Gretzky, Farinacci a dominé le circuit des écoles secondaires aux États-Unis en récoltant 86 points en 43 matchs lors des deux dernières saisons. Il se joindra à l’excellent programme de l’Université Harvard la saison prochaine.

Classement de notre top 101 : 64e 

2- Xavier Simoneau, C | Voltigeurs de Drummondville (LHJMQ)

L’un de nos favoris parmi les espoirs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Xavier Simoneau a revendiqué une moyenne supérieure à un point par match avec l’une des formations les mieux nanties du circuit. Son plus grand atout est sa vision du jeu qui est supérieure à la moyenne. Il repère ses coéquipiers avec facilité et ses passes sont précises et vives. Malgré sa petite stature (5 pi et 7 po), il est tout de même assez trapu (172 lb), ce qui lui permet de protéger la rondelle face à des joueurs plus gros que lui.

Classement de notre top 101: 71e

3- Ronnie Attard, D | Storm de Tri-City (USHL)

L’arrière de 20 ans (considéré comme un joueur de 19 ans cette saison) a été ignoré deux fois au repêchage par les équipes de la LNH. Cette situation ne devrait pas se répéter cette année en raison de son excellent rendement dans l’United States Hockey League (USHL). Il a pulvérisé le record pour le plus de buts par un défenseur avec 30, ajoutant 34 mentions d’aide. Tout cela en seulement 34 matchs. Son excellente saison lui a permis de remporter le titre de défenseur de l’année dans l’USHL et du joueur de l’année au niveau junior selon USA Hockey.

Classement de notre top 101: 74e

4- Mikhail Abramov, C/AD | Tigres de Victoriaville (LHJMQ)

Abramov est le cas typique du joueur dont la production ne concorde pas la qualité de son jeu sur la patinoire. L’attaquant de 5 pi et 10 po possède de très bonnes habiletés, lui qui est capable de manier la rondelle dans espaces restreints, tout en gardant la tête haute. Son tir est sous-estimé, particulièrement son lancer des poignets qui peut surprendre les gardiens en raison de sa vélocité et sa précision. En situation de supériorité numérique, il est extrêmement difficile à contenir.

Classement de notre top 101: 76e

5- Tuukka Tieksola, AD | Kärpät U20 (Jr. A SM-Liiga)

Un joueur au petit gabarit dont le style est axé sur l’offensive, Tieksola a terminé la saison parmi les 10 meilleurs marqueurs du circuit junior de la Liiga en Finlande, même s’il n’est âgé que de 17 ans. Il devra prendre beaucoup de masse musculaire, mais il demeure un excellent projet pour une équipe qui souhaite mettre la main sur un joueur qui possède beaucoup de talent offensif et une excellente vision du jeu.

Classement de notre top 101: Non classé (NC)

6- Mattias Norlinder, D | MODO Hockey (Allsvenskan)

Ignoré au repêchage de 2018, Norlinder devrait sans contredit être sélectionné cette année. Un défenseur mobile qui aime transporter la rondelle et agir en tant que quart-arrière de son équipe, Norlinder a accédé à deuxième ligue en importance en Suède après un excellent début de saison chez les moins de 20 ans. Son coup de patin, efficace dans toutes les directions, est son principal atout.

Classement de notre top 101: NC

7- Simon Gnyp, D | Kölner Haie (DEL)

À l’instar de son compatriote Moritz Seider, Simon Gnyp est un autre défenseur qui a réussi à se tailler une place dans la meilleure ligue professionnelle d’Allemagne en tant que défenseur de 18 ans. C’est en raison de son excellent rendement chez les moins de 20 ans, où il a récolté neuf buts et 35 points en seulement 29 parties, qu’il a été en mesure de disputer 14 rencontres dans la DEL. L’arrière de 5 pi et 11 po et 179 lb est également l’un des plus jeunes joueurs de toute la cuvée, étant né le 10 septembre 2001.

Classement de notre top 101: NC