Dave Morissette en Direct

Kean-Carman: virulente guerre de mots devant Dave Morissette

Publié | Mis à jour

Simon Kean et Dillon Carman se sont fait face devant Dave Morissette, à quelques jours de s’affronter sur le ring pour la deuxième fois, samedi à Shawinigan. Et déjà, les deux poids lourds se sont échangé des jabs... verbaux.

«Tu ne progresses pas.» «Ton dernier combat, c’était de la merde.». Carman (14-4-0, 13 K.-O.) s’est montré particulièrement incisif face au Québécois, qu’il a battu par K.-O. en octobre dernier.

TVA Sports diffusera le gala Kean-Carman II d'Eye of the Tiger Management sur sa chaîne principale le 15 juin dès 19 h.

L’Ontarien, vaincu entretemps par un violent K.-O. du Russe Evgeny Romanov, assure s’être entraîné fort pour ce deuxième combat contre Kean (16-1-0, 15 K.-O.).

Un menton de verre

Dans leur premier duel sur le ring, le 6 octobre, Carman l’avait emporté à la surprise générale.

Après l’affrontement, Kean avait multiplié les explications : il n’était pas motivé, il avait pris son rival à la légère, il croyait que Carman se mesurait à lui uniquement pour le chèque de paye.

«Je ne crois pas qu’il m’a pris à la légère. Je crois que je suis meilleur que lui. Il a un menton de verre. Et quand tu frappes du verre, ça brise...», a lancé Carman.

Visiblement échaudé par ces propos, Kean a assuré que son menton était solide. Et que son adversaire ne l’a pas atteint à la mâchoire lors de ce coup de poing fatidique au quatrième round.

«Tu m’as frappé ici!», a lâché le Trifluvien en pointant l’arrière de sa tête.

«Non!», s’est exclamé Carman.

«Pas de progrès»

L’Ontarien a renchéri en martelant que son adversaire n’a jamais progressé. Et qu’il espère qu’il l’a fait en prévision de sa revanche. Avant de remettre les gants contre Carman, Kean a signé une victoire par K.-O. en mars contre l’Argentin Rogelio Omar Rossi

«Est-ce que je m’attends à voir le même Simon Kean que contre cet Argentin? Oui, ce sera le même. J’ai suivi ta carrière amateur, j’ai suivi ta carrière professionnelle. Tu ne progresses pas», a déclaré Carman.

«As-tu vu mon dernier combat?»

«Oui. C’était de la merde.»

Il veut le «péter»

Kean, de son côté, assure qu’il est prêt pour samedi soir. Et qu’il est aujourd'hui un meilleur boxeur, quoi qu’en dise son adversaire.

«Je le vois à l’entraînement. La boxe amateur et la boxe pro, ce n’est pas le même style. On n’a pas le choix de changer. Lui, il dit ça pour se motiver», a pointé Kean.

«Moi, je suis motivé plus que jamais, a-t-il poursuivi. Jusqu’au combat, tout ce qui m’importe, c’est le knock-out. Je ne mangerai pas, je ne dormirai pas, je vais m’entraîner. Si je n’ai pas de relations sexuelles, je m’en fous! La seule chose que je veux faire, c’est de le "péter", pis c’est ce que je veux faire.»

«J’adore ça!», a rétorqué Carman, le sourire en coin.