FBL-WC-2019-WOMEN-MATCH11-USA-THA

Crédit : AFP

Soccer

À VOIR: les célébrations des Américaines suscitent dégoût et indignation

Publié | Mis à jour

Les célébrations jugées excessives des Américaines lors de leur victoire écrasante de 13-0 contre la Thaïlande au Mondial féminin ont soulevé un tollé sur les réseaux sociaux, mardi.

La milieu de terrain Megan Rapinoe, notamment, a célébré le neuvième but de sa troupe de façon assez extravagante, tournant sur elle-même avant de donner des coups de pied dans le vide.

Peu après, l’attaquante Alex Morgan inscrivait le quatrième de ses cinq buts du match, savourant celui-ci en comptant sa récolte avec une main. La marque était alors portée à 10-0.

Kaylyn Kyle, une ancienne joueuse de l’équipe canadienne devenue analyste à la télévision, s’est indignée devant le comportement des Américaines.

«C’est quoi ça? a-t-elle lancé sur les ondes de TSN. Elles forment l’équipe no 1 au monde et, honnêtement, je suis dégoûtée. Tu affrontes une équipe qui en est à sa première présence à la Coupe du monde, elle est juste contente d’y être. Je suis embarrassée. J’étais une athlète professionnelle féminine. Il y a des enfants qui regardent.»

«Je crois simplement qu’elles auraient pu gagner avec grâce et humilité, et elles n’ont juste pas été capables de le faire», a pour sa part commenté Clare Rustad, une autre ancienne joueuse canadienne.

Kyle a dit sur Twitter avoir reçu des menaces de mort à la suite de sa sortie.

Même la légende du hockey féminin Hayley Wickenheiser a mis son grain de sel dans le dossier des célébrations.

«Pas de classe», a-t-elle gazouillé.

Lors de cette domination, les États-Unis ont établi le record de buts qui était jusque-là détenu par l’Allemagne (11-0 contre la Côte d'Ivoire en 2007). Dans le camp adverse, la défaite a laissé des marques, la gardienne thaïlandaise fondant en larmes après le coup de sifflet final.