NBA

Tout près du titre, les Raptors s'inclinent

Publié | Mis à jour

Les Raptors devront attendre pour savourer un tout premier championnat de la NBA. Menés par Stephen Curry, qui a récolté 31 points, les Warriors de Golden State l’ont emporté 106 à 105, lundi à Toronto.

Effectuant le tout dernier lancer de la rencontre, Kyle Lowry avait l'occasion de procurer la victoire aux Raptors, mais son tir a manqué de précision.

Les Warriors conservent ainsi leurs chances de défendre leur titre pour une deuxième saison consécutive. Participant à une cinquième finale de suite, ils ont été sacrés champions trois fois lors des quatre dernières saisons. Les Raptors conservent malgré tout l’avance 3 à 2 dans la série.

À l’image de son parcours éliminatoire, le club canadien a profité d’une production diversifiée lors de cette rencontre. En effet, le meilleur pointeur de l’équipe a été Kawhi Leonard avec 26 points, et six joueurs ont obtenu au moins 10 points.

Dans le clan victorieux, Klay Thompson a également bien fait avec 26 points. Draymond Green a quant à lui récupéré 10 ballons sous les paniers.

Durant encore blessé

Effectuant un retour au jeu pour les Warriors, Kevin Durant a été limité à un peu moins de 12 minutes de jeu avant de quitter la rencontre.

Le joueur-vedette, qui était à l’écart depuis le 8 mai en raison d’une blessure au mollet, s’est tenu la jambe après un léger contact avec Serge Ibaka. Il a été escorté vers le banc par Stephen Curry et Andre Iguodala. Il avait malgré tout récolté 11 points avant de se blesser.

Si les partisans réunis au Scotiabank Arena se sont réjouis de voir l’équipe adverse perdre une pièce importante, Lowry et Ibaka, des Raptors, ont fait de grands gestes pour demander d’arrêter les célébrations.

Les Warriors ont par ailleurs indiqué que Durant allait passer un test d’imagerie par résonnance magnétique mardi. Il portait une botte de marche et se déplaçait avec des béquilles lorsqu’il a quitté l’aréna.

Kevon Looney s’est également blessé du côté de la formation californienne.

Le Canada derrière

Les Raptors soulèvent les passions non seulement à Toronto, mais d’un bout à l’autre du Canada depuis le début des éliminatoires. L’engouement a toutefois atteint son paroxysme lors de la finale. Et pour cause: il s’agit d’une toute première présence au tour ultime pour le club de l’Ontario, qui a été fondé en 1995.

Après n’avoir obtenu leur billet pour les éliminatoires que cinq fois lors de leurs 18 premières saisons et remporté une seule série, les Raptors en sont à une sixième participation consécutive à la danse printanière. Leur plus long parcours a eu lieu en 2016, lors qu’ils avaient été éliminés par LeBron James et les Cavaliers de Cleveland en six parties en finale de l’Est.

La sixième partie aura lieu jeudi, à Oakland.