Crédit : AFP

LNH

Kevin Hayes, un dossier prioritaire à Philadelphie

Publié | Mis à jour

Les Flyers de Philadelphie ont l’intention de faire le nécessaire afin de convaincre l’attaquant Kevin Hayes de poursuivre sa carrière avec eux la saison prochaine.

Ayant acquis les droits de l’Américain de 27 ans par le biais d’une transaction avec les Jets de Winnipeg le 3 juin, la formation de la Pennsylvanie croit avoir réalisé la bonne affaire en laissant aller un choix de cinquième tour. Cependant, elle doit régler ce dossier d’ici le 1er juillet, jour où l’ancien des Rangers de New York pourrait devenir joueur autonome sans compensation.

Aussi, le fait que le patineur de 6 pi et 5 po ait évolué dans la Grosse Pomme sous les ordres d’Alain Vigneault, maintenant entraîneur-chef des Flyers, pourra-t-il suffire à le convaincre?

«Nous n’avons rien à annoncer présentement, mais nous avons entretenu de bonnes discussions préliminaires avec Kevin et son camp. Nous nous attendons à poursuivre celles-ci cette semaine. Évidemment, notre intérêt à son égard est réel, a commenté le directeur général du club, Chuck Fletcher, lors d’une conférence de presse, lundi. Cette organisation et cette ville ont beaucoup à lui offrir.»

Le choix de premier tour, le 24e au total, des Blackhawks de Chicago en 2010 cadrerait bien à Philadelphie, selon le DG. En vertu de 54 points, dont 19 buts, en 71 rencontres l’an dernier, Hayes a prouvé qu’il est en mesure de contribuer en offensive, mais son jeu défensif n’est pas à dédaigner.

«Il prône un style efficace sur 200 pi. Il écoule les punitions, ce qui constitue un aspect que nous devons améliorer. Également, il comprend le jeu et possède un excellent sens du hockey», a ajouté Fletcher.

Pas urgent de bouger

Par ailleurs, les Flyers semblent bien à l’aise avec leur 11e rang de la première ronde du repêchage amateur de la Ligue nationale de hockey. Pour eux, un échange ne sera envisageable que s’ils peuvent y trouver leur compte.

«C’est un peu tôt pour évoquer cela. J’ai mentionné aux autres clubs que nous étions en jeu, mais il n’y a pas eu trop d’empressement pour bouger. Si nous restons à l’échelon 11, nous obtiendrons un bon joueur. Si on transige, ça devra nous aider», a dit Fletcher.