SPO-COMBINE CFL

Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Alouettes

Samuel Thomassin s'y attendait

Publié | Mis à jour

Libéré, samedi, par les Alouettes de Montréal au moment des coupes finales dans la LCF, le garde Samuel Thomassin disputera sa 5e et dernière saison avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

À lire également: Desjardins reste avec les Stampeders, Thomassin retranché

«Je suis plus frustré que déçu, affirme le choix de 2e ronde (19e au total) au dernier repêchage. Avec le temps de jeu que j’ai obtenu, jeudi, contre Ottawa, je m’y attendais. Je n’ai participé qu’à deux jeux pendant tout le match. L’idée des Alouettes semblait faite puisque tous les joueurs qui étaient admissibles à retourner dans les rangs universitaires ont été retranchés. En me retranchant, ils savent aussi que je ne retourne pas n’importe où.»

Thomassin a reçu des commentaires positifs, notamment du responsable du recrutement canadien, Miles Gorrell.

«Miles m’a dit que tout le monde m’a aimé et que j’aurai une longue carrière, a-t-il mentionné. Il m’a expliqué qu’avec les changements apportés pendant la saison morte, il était difficile de me retrouver une place. J’aurais aimé me retrouver dans l’équipe d’entraînement et revenir à Laval au début août, mais il n’y avait pas de place.»

«J’ai tout donné»

Thomassin trace un bilan positif de son premier camp professionnel.

«Ce fut une super belle expérience et j’ai bien progressé. Ça va être bon pour moi et je vais emporter un bon bagage à Laval pour ma dernière année. J’ai tout donné et les vétérans m’ont dit que je m’en étais bien tiré. Maintenant, l’objectif est de gagner la Coupe Vanier et de continuer de progresser afin d’être plus prêt l’an prochain afin de faire ma place avec les Alouettes.»

Congédiement de Sherman

Comme plusieurs joueurs des Alouettes, Thomassin n’est pas tombé en bas de sa chaise quand il a appris le congédiement de l’entraîneur-chef Mike Sherman, samedi.

«Je n’ai pas été surpris. Tous l’ont vu venir. C’est mieux dès maintenant que d’avoir attendu plus tard. Je pense que ça peut apporter un nouveau souffle à l’équipe. Malgré l’incertitude concernant l’identité du prochain propriétaire, il y a une bonne atmosphère au sein de l’équipe.»

Parce que Thomassin est de retour sur les bancs d’école, les Alouettes conservent ses droits pour la prochaine année.