SPO-LHJMQ-HUSKIES-REMPARTS

Crédit : HUGO LACROIX/AGENCE QMI

LHJMQ

Félix Bibeau impatient de jouer pour une légende

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont mis la main sur l’un des meilleurs éléments du dernier tournoi de la Coupe Memorial en Félix Bibeau et le principal intéressé est plus prêt que jamais à jouer un rôle de premier plan avec sa nouvelle équipe.

Le cœur gros, mais la tête remplie de souvenirs après trois saisons complètes dans l’uniforme des Huskies de Rouyn-Noranda à l’issue desquelles il a soulevé la coupe du Président et la coupe Memorial, le mois dernier, Bibeau a eu droit à un premier contact avec l’organisation des Remparts, samedi, lors de la séance de sélection de la LHJMQ au Centre Vidéotron.

«Je suis très excité. Je viens de rencontrer l’organisation et je viens de découvrir les installations et je peux dire que c’est vraiment de première classe. On sait que c’est le plus gros marché de la Ligue canadienne. Ça me fait quelque chose de quitter Rouyn-Noranda, c’est sûr, mais j’ai tourné la page. C’est un nouveau défi et j’ai vraiment hâte», a laissé tomber celui qui occupera l’un des trois casiers de joueur de 20 ans en compagnie des défenseurs Pier-Olivier Lacombe et Darien Kielb.

Un premier centre

En confirmant son acquisition vendredi pour compléter l’échange de Louis-Filip Côté, le grand patron des opérations hockey des Diables rouges, Patrick Roy, avait vanté le jeu en séries de son nouveau poulain, qui a terminé le tournoi printanier avec 14 buts et 29 points en 20 parties. Il avait aussi annoncé qu’il utiliserait Bibeau au centre de sa première unité offensive.

«C’est une équipe avec plusieurs bons jeunes et je veux vraiment prendre un rôle de leader. Je vais arriver. Ça va prendre un peu de temps pour m’acclimater, mais je suis un gars qui s’entend bien en gang. Ce sera important d’avoir un rôle de leader et de prendre charge de tout ça», a révélé le vétéran attaquant qui a été nommé sur l’équipe d’étoiles du rendez-vous national tenu à Halifax.

Vêtu d’un polo rouge des Remparts pour accueillir les espoirs fraîchement sélectionnés, Bibeau s’est dit impatient d’évoluer sous la férule de Roy. «Patrick Roy, c’est une légende. On a eu un bon premier contact et j’ai bien hâte de travailler avec lui.»

Contre Harvey-Pinard

Les six duels opposant les Remparts aux Saguenéens de Chicoutimi la saison prochaine revêtiront un cachet particulier pour Bibeau puisqu’il se mesurera à son ancien capitaine et bon ami, Rafaël Harvey-Pinard. Après avoir animé dans le même camp la rivalité de la 117 à Rouyn, voilà qu’ils seront des acteurs clés de la guerre de la 175 dans leur nouveau club respectif.

«Ça doit faire deux ans qu’on n’a pas fait un shift sans l’un ou l’autre sur la glace, à moins que l’un de nous était au banc de pénalité. C’était mon meilleur ami là-bas. On va mettre ça de côté. Sur la glace, il ne me laissera pas un pouce et moi non plus», a assuré Bibeau.