Khari Jones

Crédit : Alouettes de Montréal

Alouettes

Khari Jones est prêt à relever le défi

Publié | Mis à jour

À la suite du départ de Mike Sherman, c’est l’ancien quart-arrière Khari Jones qui hérite du mandat de mener les Alouettes de Montréal à la victoire.

Il s’agit d’un bon défi pour le coordonnateur offensif de l’équipe alors que le premier match de la saison des «Moineaux» est prévu le vendredi 14 juin, à Edmonton, face aux Eskimos.

«Je suis vraiment excité par cette opportunité, a commenté Jones. J’aime cette équipe rassemblée par Kavis.»

La bonne relation entre Jones et les joueurs pourrait notamment contribuer aux succès du club montréalais.

«Khari Jones a émergé comme le choix à faire, a indiqué Reed, vantant notamment les qualités de communicateur de l’entraîneur. Notre équipe sera entre bonnes mains, Khari ayant démontré de belles choses en 2018. Il possède une solide expérience dans la LCF.»

«Les joueurs savent que j’ai déjà été dans leurs souliers, a corroboré Jones. Tout ce qui m’importe, c’est la victoire.»

Inspiré par Sherman

Appelé à identifier les entraîneurs qui l’ont aidé pendant son propre parcours d’instructeur dans la Ligue canadienne de football, Jones a rapidement nommé Wally Buono, qu’il a côtoyé chez les Lions de la Colombie-Britannique.

«Pour être honnête, Sherman a aussi eu une grosse influence pour moi», a par ailleurs laissé tomber Jones.

«J’aurais préféré que le tout se fasse dans d’autres circonstances, mais je me sens prêt à relever ce défi», a ajouté l’Américain de 48 ans.

Comme joueur, Jones a été quart-arrière dans la LCF de 1997 à 2007. Il a porté les couleurs des Lions, des Blue Bombers de Winnipeg, des Stampeders de Calgary, des Eskimos et des Tiger-Cats de Hamilton. Pour ce qui est de son rôle d’entraîneur-chef des Alouettes, ça commence officiellement lundi, à Montréal, avec un entraînement.