Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

F1

Journée en deux temps pour Hamilton

Publié | Mis à jour

Lewis Hamilton a connu une journée en deux temps lors des essais libres, vendredi.

Après avoir récolté le meilleur temps en matinée, le pilote de Mercedes a notamment été victime d’un incident lors de la séance présentée en après-midi. Il a perdu la maîtrise de sa monoplace dans le virage no 9, et l’arrière de son bolide a percuté le mur.

À lire également: Lewis Hamilton se moque de Montréal

Hamilton a été victime d’une crevaison. Il s’est retiré aux puits, mais il n’est pas retourné en piste par la suite.

«Je suis désolé», a-t-il déclaré aux membres de son équipe à son arrivée au garage.

«La piste était très sale au début, mais nous sommes tous dans le même bateau, a ajouté le Britannique par voie de communiqué. J’ai commis une erreur lors de la deuxième session et j’ai endommagé la voiture.

«Nos mécanos ont essayé très fort de la réparer, mais ils n’ont pas eu assez de temps. Je ne me rappelle pas la dernière fois que j’ai raté une session complète. Ce n’est pas amusant de regarder les essais en provenance du garage.»

Le quintuple champion du monde a pris le blâme pour sa perte de contrôle.

«C’était une erreur innocente, a-t-il mentionné. J’étais en train d’effectuer plusieurs tours avec des pneus à gomme medium et j’essayais de trouver la limite de la voiture.

Ce sont des choses qui arrivent. Tu dois mettre cela derrière toi tout de suite et retourner sur ta monture. Par chance, Valtteri a connu une bonne session et on pourra analyser ses données. »

Du plaisir pour Bottas

Pendant ce temps, son coéquipier Valtteri Bottas a connu deux excellentes sessions alors qu’il a signé les deuxième et troisième meilleurs temps. Comme Hamilton, il a constaté que la piste était poussiéreuse.

«C’est toujours comme cela et elle s’améliore par la suite, a indiqué le Finlandais. Tu dois trouver ton adhérence de façon graduelle.

«C’est ce que j’aime de cette piste parce qu’elle est différente à chaque sortie. Tu dois la redécouvrir, avoir ses sensations et apprendre à l’attaquer.»

Celui qui est deuxième au championnat des pilotes a bon espoir que la voiture sera efficace lors des qualifications.

«Je la sentais puissante, mais on a encore du travail à faire. Elle était plus difficile à conduire lors de la session d’après-midi après les changements que nous avons effectués. Elle était un peu plus rapide.»

Bottas a eu le plaisir d’utiliser le nouveau moteur de son constructeur. Il n’a pas vu une grosse différence avec celui que Mercedes a employé lors des six premières épreuves de la saison.

«C’est très bien d’avoir un peu plus de puissance, a-t-il précisé. Ça ne fait pas une grosse différence, mais tu peux la sentir. La voiture semble bien réagir sur les différentes portions du circuit, mais Ferrari était très rapide sur les lignes droites.

Donc, j’entrevois une bataille serrée aux qualifications.»