Canucks c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Brock Boeser : les Canucks se montrent rassurants

Publié | Mis à jour

L’attaquant Brock Boeser peut devenir joueur autonome avec compensation cet été et le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, est loin de paniquer, estimant que les pourparlers entre les parties concernées vont bon train.

Boeser, 22 ans, a complété son contrat d’entrée de trois ans en 2019 et devrait ainsi obtenir une augmentation salariale importante. Le 23e choix au total du repêchage de la Ligue nationale en 2015 est un élément-clé du futur de la formation de l’Ouest canadien, ce qui le place en situation de force à la table des négociations.

Or, le réseau Sportsnet avait rapporté le 30 mai que les deux camps n’étaient pas près du tout de s’entendre, mais Benning a rectifié le tir en entrevue à la chaîne radiophonique locale Sportsnet 650 Radio cette semaine.

«Ces rumeurs ne sont pas fondées, donc fausses. Je ne sais pas d’où ça vient. Nous parlons régulièrement à son groupe. Les discussions ont emprunté la bonne direction et nous souhaitons qu’il signe», a mentionné le DG.

Depuis son arrivée en Colombie-Britannique en 2017-2018, Boeser a totalisé 59 buts et 57 mentions d’aide pour 116 points en 140 matchs. Lors de la plus récente campagne, il a inscrit 56 points, dont 26 filets, en 69 affrontements.

Par ailleurs, Vancouver tente de régler également le dossier du défenseur Alexandler Edler d’ici le 1er juillet, jour où il pourrait devenir libre comme l’air. Le vétéran de 33 ans a dominé les arrières des Canucks avec 34 points l’an dernier.