LHJMQ

Patrick Roy : «Je m’attends à ce que des équipes nous appellent»

Publié | Mis à jour

Grand patron des opérations hockey des Remparts de Québec, Patrick Roy est prêt à passer beaucoup de temps au téléphone d’ici samedi en marge du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Avec huit choix dans les quatre premiers tours, dont la huitième sélection au total et trois prises de parole en deuxième ronde, les Remparts auront l’embarras du choix pour trouver la recette gagnante en vue des prochaines campagnes.

«Je m’attends à ce qu’il y ait plus d’action que jamais pour nous parce qu’on n’a jamais eu autant de choix dans les deux premières rondes. Je m’attends à ce que des équipes nous appellent. C’est déjà commencé [...] C’est la journée [le samedi] où les choix valent le plus !», s’est exclamé Patrick Roy en ajoutant qu’il se voyait conserver son actuel choix de première ronde.

«Les meilleures décisions»

Si Roy a confirmé qu’il annoncera «des choses» vendredi matin à l’ouverture de la période des échanges (lire la venue de l’attaquant Félix Bibeau pour compléter le troc de Louis-Filip Côté avec les Huskies de Rouyn-Noranda), il ne ferme pas la porte à choisir un hockeyeur ayant l’intention de poursuivre son développement en sol américain.

«Ça fait en sorte que c’est plutôt difficile de savoir vers qui les équipes qui vont repêcher tôt vont s’enligner, a détaillé le membre du Temple de la renommée. On est habitués de les prendre en troisième ou quatrième rondes, pas en première ronde! Ce sera une décision qui sera prise par l’organisation.

«Vendredi soir, je vais parler avec Jacques [Tanguay] et je vais lui expliquer la situation dans laquelle on est. Je lui ferai part de mes suggestions et on prendra les meilleures décisions pour l’organisation.»

D’aucuns voient d’ailleurs déjà le défenseur Guillaume Richard au sein de la brigade des Remparts, la saison prochaine.

Considéré comme le meilleur arrière québécois disponible, ce produit du Blizzard du Séminaire Saint-François s’est engagé à porter les couleurs de l’Université du Maine (NCAA) à compter de 2021-2022.

Il sera tout de même dans les gradins du Centre Vidéotron pendant le repêchage. Et Roy a acquiescé quand on lui a demandé s’il avait un intérêt envers le jeune homme.