FBL-COPA AMERICA-2019-BRA-TRAINING

Crédit : AFP

Soccer

Neymar dans la tourmente: interview choc de son accusatrice et vidéo révélatrice

AFP

Publié | Mis à jour

Son accusatrice qui livre à la télé brésilienne sa version dans l'affaire de viol présumé et une blessure qui le prive de Copa America: Neymar est dans la tourmente.

La saison cauchemardesque de la star brésilienne du Paris SG a connu deux nouveaux rebondissements sensationnels mercredi soir au Brésil, en un peu plus de 90 minutes, soit peu ou prou la durée d'un match de foot.

Premier acte, une heure avant le coup d'envoi du match de préparation à la Copa America entre le Brésil et le Qatar.

Sur SBT, le deuxième plus important réseau de télévision au Brésil, apparait Najila Trindade Mendes de Souza, qui se présente comme mannequin et qui accuse le joueur le plus cher de l'histoire du foot d'agression et de viol dans un hôtel parisien.

À une heure de grande écoute, elle livre sa version des faits, pour la première fois depuis la révélation du scandale par les médias brésiliens samedi soir.

«Ça a été une agression et un viol», affirme-t-elle dans les extraits diffusés mercredi, alors que l'intégralité de l'entretien est promis pour lundi.

Des points concordent. Tous deux ont échangé par messages électroniques pendant de longues semaines, comme l'avait révélé dans la foulée Neymar dans une vidéo sur son compte Instagram, pour se défendre des accusations (vidéo supprimée depuis).

Puis Najila Trindade est venue à Paris du 15 au 17 mai, un voyage et un séjour dans un hôtel parisien payé par Neymar, affirme-t-elle. L'ambiance lors de la rencontre aurait alors totalement changé par rapport aux échanges à distance.

«Je lui ai demandé d'arrêter»

«Il était agressif, totalement différent du garçon que j'avais connu dans nos messages», explique-t-elle, précisant qu'il était bien dans son «intention (...) d'avoir une relation sexuelle avec lui».

«Nous avons commencé à nous caresser, à nous embrasser, jusque-là tout allait bien. Il a commencé à me frapper et les premières fois j'ai dit OK, tout va bien», poursuit la jeune femme, pensant pouvoir «essayer de gérer ça».

«Après, il a commencé à me faire très mal, je lui ai demandé d'arrêter parce que ça me faisait souffrir. Il m'a dit "Excuse-moi, ma jolie". J'ai demandé s'il avait apporté des préservatifs, il a dit que non, et moi j'ai dit que rien ne se passerait», a déclaré Najila Trindade.

«Il m'a retournée et a commis l'acte, et pendant qu'il commettait l'acte il a continué de me frapper violemment sur le derrière. Ça a été très rapide», a-t-elle dit.

Neymar dit être innocent et affirme être tombé dans un piège. Une plainte a été déposée à Sao Paulo par la jeune femme, et le site UOL, qui a révélé l'affaire, affirme avoir eu accès au rapport médical qui fait état d'hématomes sur les jambes et les fesses, de problèmes gastriques et de symptômes post-traumatiques.

Peu après la diffusion de l'interview sur SBT, la circulation d'une vidéo montrant la jeune femme frapper Neymar dans une chambre d'hôtel et l'accusant de l'avoir agressée la veille a rendu l'affaire encore plus trouble.

Pied droit fragilisé

Le deuxième acte intervient moins d'une heure et demie après l'entretien choc.

Sur la pelouse du stade Mané-Garrincha de Brasilia, le crack quitte le terrain après seulement 17 minutes de jeu, laissant tout un pays retenir son souffle, alors que le Brésil accueille la Copa America à partir du 14 juin, compétition qu'il n'a plus remportée depuis... 2007!

Le verdict médical tombe moins de cinq heures plus tard, via un communiqué de la Fédération brésilienne (CBF): «rupture ligamentaire au niveau de la cheville droite. En raison de la gravité de la blessure», le N.10 «ne sera pas rétabli» pour la Copa America.

C'est déjà ce pied droit, opéré en 2018 et qui l'a éloigné des terrains de longs mois, qui avait de nouveau fait souffrir le N.10 cet hiver. Contraint au repos, il avait suivi sur le bord du terrain l'humiliante remontada de Manchester United en 8es de finale de Ligue des champions.

À l'hôpital, Neymar a reçu la visite du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui lui a souhaité un "prompt rétablissement" dans un message sur Twitter illustré d'une photo à ses côtés.

Jeudi matin, le joueur a quitté Brasilia à bord de son avion privé, direction Mangaratiba. C'est dans cette cité balnéaire à 100 km de Rio de Janeiro qu'il s'était déjà réfugié en 2018, pour poursuivre loin de Paris sa rééducation après sa première blessure au pied.

À présent, Neymar va devoir évoluer sur un autre terrain. Plusieurs médias brésiliens ont fait état d'une convocation de l'ex-joueur du Barça pour une déposition vendredi au commissariat de Répression des crimes informatiques de Rio de Janeiro, pour avoir diffusé ses échanges avec Najila Trindade sur Instagram dans sa vidéo de défense.

Le quotidien local O Dia affirmait pour sa part que cette déposition pourrait avoir lieu dès jeudi après-midi, dans un autre commissariat situé près d'un héliport.