Canadiens

Drouin finira par trouver sa constance

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Canadiens Jonathan Drouin est toujours un joueur en développement et selon celui qui l’a dirigé dans le Midget AAA, le Québécois continuera assurément à progresser.

Jon Goyens, ancien entraîneur des Lions du Lac Saint-Louis et nouveau pilote du Drakkar de Baie-Comeau dans la LHJMQ, était l’invité des «Partants», mercredi.

Il a bien connu Drouin pour l’avoir eu sous ses ordres lorsque le numéro 92 du CH était membre des Lions. Goyens a gardé un œil sur son ancien protégé au cours de la dernière saison.

«Il a eu des hauts et des bas, a-t-il admis. Je reviens toujours au match au Centre Bell contre Winnipeg. J'ai trouvé qu'il était allé tête à tête contre (Mark) Scheifele et pour moi, c'est le standard de jeu pour lui. Il était tellement fort, il protégeait la rondelle, son niveau de compétition, avec son talent, était au maximum.»

Cela dit, c’est souvent un brin plus compliqué pour un joueur de talent d’évoluer à Montréal...

«C'est jamais un marché facile, être joueur des Canadiens, parce que tu n'es pas juste un athlète, a-t-il observé. T'es une rock star. T'es U2. Et des fois, ça peut être un peu trop. Mais "Jo" est tellement talentueux, tellement compétiteur, il a gagné partout, dans le Midget AAA, avec Halifax. Il va grandir avec les moments difficiles et un moment donné, la constance va le trouver.» et un moment donné, la constance va le trouver.»

«Je souhaite que "Jo" puisse démontrer un peu plus souvent le joueur que je sais qu'il est», a résumé Goyens.

L’entraîneur, qui a remporté quatre titres en dix ans avec les Lions, était prêt pour un nouveau défi. Il est également question, dans l’entrevue, du processus d’embauche avec le Drakkar, ainsi que des retrouvailles éventuelles avec Gabriel Fortier, qu’il a connu avec les Lions et qui est désormais un élément important du Drakkar.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.