SPO-ALOUETTES-VESTIAIRE

Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes

Le faux départ n’inquiète pas Henoc Muamba et John Bowman

Publié | Mis à jour

MONTRÉAL - La dégelée de 45 à 20 que les Alouettes ont subie aux mains des Argonauts de Toronto la semaine passée ne définit en rien l’équipe qui se prépare pour le dernier match du calendrier préparatoire, jeudi, et le début de la saison régulière, selon deux piliers défensifs de la troupe montréalaise.

«Ce sont des choses qui arrivent parfois dans un match présaison, a indiqué le secondeur Henoc Muamba. La majorité des joueurs défensifs utilisés étaient nouveaux et ils étaient sur le terrain pour se faire évaluer.»

«Toronto a joué avec ses partants pendant les trois premiers quarts, a renchéri l’ailier défensif John Bowman. Ils avaient l’intention de marquer et de bien paraître. Dans la Ligue canadienne de football [LCF], les équipes à la maison font souvent cela.»

À lire également: lutte à quatre au poste de quart

Bowman croit fermement que cette performance n’est pas une indication du jeu que l’unité défensive offrira en 2019.

«Nous avions notre deuxième ou troisième défense sur le terrain, a-t­-il affirmé. Il y a eu quelques problèmes de communication. De jeunes demis de coin et joueurs de ligne défensive étaient un peu perdus et c’est correct.»

«Nous sommes jeunes, à part Henoc et moi, a ajouté le vétéran de 13 saisons dans la LCF. Nous devons mieux communiquer et savoir ce que l’autre personne pense. Il faut que cela devienne naturel.»

Du potentiel

La défensive montréalaise a accordé le deuxième plus haut total de points dans la LCF la saison dernière. Selon Muamba et Bowman, cette situation ne devrait pas se reproduire.

«Nous sommes prêts, a affirmé Muamba. "Coach" Low [le coordonnateur défensif Bob Slowik] a fait un bon travail pour garder les belles choses que nous faisions l’an dernier et ajouter ses propres trucs.»

«Nous avons ajouté des gars qui, nous pensons, auront un impact, a dit Bowman. [Le directeur général] Kavis Reed s’est attaqué aux besoins que nous avions en défense.»

Le joueur étoile, qui a participé aux négociations pour la nouvelle convention collective, a pris part à son premier entraînement dimanche. Il était toutefois présent lors des réunions d’équipe.

«Quand je regardais les vidéos des entraînements, je me demandais si l’équipe avait vraiment besoin de moi», a-t­-il blagué.

«Ils sont jeunes et rapides. Ce sont des gars féroces, a-t-il poursuivi. Toutefois, même si nous sommes "sexy" sur papier, nous devons nous présenter les jours de match.»