Boxe

Kim Clavel : une passion à toute épreuve

Publié | Mis à jour

Le 15 juin prochain à Shawinigan, Kim Clavel affrontera la mexicaine Nora Cardoza (14-6-2, 6 K.-O.)

Si Clavel (8-0-0, 2 K.-O.) est confiante en vue de ce duel, il n’en demeure pas moins qu’elle respecte énormément sa rivale, réputée pour livrer de dures bagarres dans le ring.

«C’est une pionnière de la boxe professionnelle au Mexique. Elle est reconnue pour avoir livré des guerres lors de plusieurs combats. C’est une fille qui est grande et qui a une bonne portée. Il va falloir s’ajuster et bien gérer la distance.»

Une séquence infernale

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le combat qu’elle s’apprête à livrer à Cardoza sera son quatrième en seulement six mois.

«Le plus dur après un affrontement, c’est de se remettre tout de suite, mentalement, dans un autre combat. C’est très demandant. Souvent, les camps d’entraînement sont encore plus difficiles que le combat lui-même. Je dois faire ma préparation, mais aussi ma perte de poids, mes sparrings, mon jogging, mes séances de conditionnement physique...»

L'entrain et le désir de vaincre de la combattante ne sont toutefois jamais bien loins. 

«Quatre combats en six mois, c’est sûr que c’est exigeant, mais j’ai tellement de passion que ça s’est fait "comme dans du beurre".»

Un répit bien mérité

N’empêche, n’importe quel être humain qui termine une séquence aussi folle mérite de prendre un peu de repos.

Et c’est justement ce que Kim Clavel projette de faire au lendemain de son duel du 15 juin prochain.

«Je pars 17 jours à Cuba avec mon sac à dos! Je pars seule et ça va me faire du bien de me retrouver seule avec moi-même.»

Boxeuse à temps plein

Plusieurs éléments laissent croire que Clavel, à son retour de Cuba, aura tous les outils en main pour passer au niveau supérieur.

D’abord, elle sera sans aucun doute reposée, mais surtout, elle pourra consacrer 100% de son temps à la boxe professionnelle dès le 5 août prochain, chose qu’elle ne se rappelle pas avoir déjà fait.

Infirmière auxiliaire, elle a décidé de prendre une année sabbatique et aura donc tout le temps voulu pour travailler... sur elle-même!

«Je vais vivre mon rêve de seulement me concentrer sur la boxe et d’être une athlète à 100%. Je souhaite que la petite Kim devienne internationale en boxe professionnelle».

Voyez le reportage complet de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.