Crédit : AFP

NBA

DeMar DeRozan croit qu’il a été «l’agneau sacrifié» des Raptors

Publié | Mis à jour

Même s’il a été échangé aux Spurs de San Antonio avant le début de la saison de la NBA, DeMar DeRozan considère tout de même qu’une partie des succès des Raptors de Toronto lui reviennent.

«Je ne crois pas avoir dit cela à part à mes proches, mais sans tout le travail que j’ai fait auparavant, rien de ce qui arrive en ce moment ne serait possible, a-t-il lancé, en entrevue avec le site Bleacher Report. Je me suis battu, j’ai fait des sacrifices, j’ai poussé les choses à la limite jusqu’à ce que je devienne l’agneau sacrifié.»

Les Raptors, avec qui DeRozan a joué pendant neuf saisons avant d’être impliqué dans l’échange qui a fait venir Kawhi Leonard à Toronto, affrontent présentement les Warriors de Golden State en finale de la NBA. La série est égale 1-1.

«Tu dois prendre du recul et réaliser que tu es une des raisons pourquoi ces choses sont arrivées», a dit l’arrière de 29 ans.

«Les Raptors étaient probablement rendus au point où ils voulaient voir ce qu’ils pouvaient faire pour passer au niveau supérieur», a-t-il ajouté.

DeRozan a également indiqué que la transaction qui a chamboulé sa vie en juillet dernier l’avait blessé, mais ne l’avait pas mis en colère.

«Tout ce que j’ai appris venait de là-bas [Toronto], a-t-il reconnu. J’ai été pris par surprise quand j’ai perdu tout cela au moment où je m’y attendais le moins. Nous sommes humains après tout et c’est le genre de chose qui a un impact sur toi.»

Malgré cela, DeRozan espère que les Raptors remporteront le premier championnat de leur histoire, surtout pour celui qu’il considère son meilleur ami, Kyle Lowry.

«Je prends pour mon meilleur ami, a-t¬-il affirmé. Je veux qu’il accomplisse la chose que nous avons essayé de faire pendant tant d’années.»

Les Raptors et les Warriors croiseront le fer pour le troisième match de la finale, mercredi à Oakland.