Séries LNH 2019

O'Reilly et les Blues frappent fort!

Publié | Mis à jour

Les Blues méritaient cette victoire. Ils ont dicté le rythme du jeu, ils ont passé un temps fou dans le territoire et ils ont imposé la cadence avec un échec avant des plus efficaces face aux Bruins. Mais ils ont eu besoin de tout leur petit change pour finalement l’emporter 4 à 2, lundi au Enterprise Center.

Ryan O’Reilly a porté la cape du héros en inscrivant le but vainqueur à mi-chemin en troisième période. Le finaliste pour l’obtention du trophée Frank-Selke a bondi sur un retour de tir d’Alex Pietrangelo pour dénouer l’impasse de 2 à 2. Sur cette séquence, O’Reilly a redéfini le terme coordination oculo-manuelle en frappant la rondelle en plein vol. Du grand art.

Et c’était aussi un but pleinement mérité pour O’Reilly. Le numéro 90 des Blues avait ouvert le pointage dès la 43e seconde du match. Avec ce but hâtif, il a donné une dose de courage à ses coéquipiers en plus de chasser un brin de nervosité.

Vladimir Tarasenko a aussi marqué pour les Blues, alors que Brayden Schenn a complété la marque dans un filet désert. À la ligne bleue, Alex Pietrangelo a joué comme un digne capitaine. En plus de participer à deux buts des siens, il a fait tout un travail défensif en passant près de 30 minutes sur la patinoire (29 min 37 s).

Il n’y a pas de secret. Pour gagner en séries, tu as besoin de tes meilleurs joueurs. C’était le cas lors de ce match pour les locaux.

«Je l’ai dit auparavant, il n’y a rien qui semble nous ébranler, a raconté Pietrangelo. Nous avions confiance de rebondir et nous avons compté sur un bon match de la part de tout le monde. Ç’a été un effort collectif.»

Au chapitre des tirs au but, les Blues ont malmené leurs rivaux 38 à 23.

Du caractère

Craig Berube croyait son équipe capable de rebondir dans ce quatrième match de la finale de la Coupe Stanley. À ses yeux, les Blues avaient déjà oublié l’humiliant revers de 7 à 2 subi samedi. Encore une fois, les Blues ont disputé un match inspiré après une sortie décevante.

Avec ce gain, les Blues ont remporté pour la première fois de leur histoire une rencontre de la finale de la Coupe Stanley à St. Louis. Mais plus important que cette réalisation historique, ils ont créé l’égalité 2 à 2 dans cette finale.

Binnington chancelant

Il y a une seul ombre au tableau pour les Blues. Malgré la victoire à sa fiche, Jordan Binnington n’a pas connu un bon départ. Le gardien recrue de 25 ans a pratiquement ruiné la domination de ses coéquipiers. À deux reprises, il a accordé de mauvais retours qui ont mené à des buts, ceux de Charlie Coyle et de Brandon Carlo.

À l’autre bout de la patinoire, Rask a encore une fois mieux gérer la pression. Le Finlandais a gardé son équipe dans le match en multipliant les arrêts importants. Rask aimerait toutefois revoir le tir de Pietrangelo sur le but gagnant. À l’image de Binnington, il a offert un long retour.

Chara blessé

Les Bruins ont perdu une immense pièce de leur casse-tête en deuxiéme période. Atteint par un tir de Brayden Schenn directement au visage, Zdeno Chara a retraité au vestiaire pour de longues minutes. Le capitaine des Bruins est revenu s’asseoir au banc des siens pour le début de la troisième période, mais il n’a jamais foulé la glace.

John Moore a terminé la rencontre aux côtés de Charlie McAvoy. Les Bruins ont ainsi joué de longues minutes à seulement cinq défenseurs. Et les Blues ont fini par en profiter.

À l’instar des deux premiers matchs de cette série, les Blues ont trouvé une façon de contenir le premier trio des Bruins, celui de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak.

Les deux premiers ont chacun obtenu une passe, mais c’était sur un but en infériorité numérique de Carlo. À cinq contre cinq, ils n’ont pratiquement pas généré de chances de marquer.

Dans cette deuxième rencontre à St. Louis, Berube a changé sa stratégie en misant sur son quatrième trio contre la première unité des Bruins. Oskar Sundqvist, Ivan Barbashev et Alexander Steen ont brillé dans cette mission. Tout comme les défenseurs Jay Bouwmeester et Colton Parayko, qui ont obtenu la majorité des présences face à Bergeron.

Sommaire

Blues 4 - Bruins 2 | Brayden Schenn marque dans un filet désert.

Blues 3 - Bruins 2 | Pietrangelo tire, O'Reilly s'empare du retour et marque son 2e du match!

Bruins 2 - Blues 2 | Brandon Carlo marque son premier but des séries pour niveler les chances.

Blues 2 - Bruins 1 | Vladimir Tarasenko saute sur le retour de lancer d'Alex Pietrangelo.

Bruins 1 - Blues 1 | Charlie Coyle inscrit son 9e but des séries en fin de 1re période.

Blues 1 - Bruins 0 | Ryan O'Reilly ouvre la marque après seulement 43 secondes de jeu avec un tourniquet.