Crédit : AFP

Tennis

Un titre pour Leylah Annie Fernandez avant Roland-Garros

Publié | Mis à jour

La Québécoise Leylah Annie Fernandez, qui sera la première tête de série du volet junior de Roland-Garros chez les filles, a remporté un tournoi de catégorie junior G1 de l’ITF, à Charleroi, en Belgique, samedi.

Fernandez, première tête de série de la compétition, a vaincu en finale la Française Carole Monnet, huitième favorite, 6-2 et 6-1.

L’adolescente avait connu un début de tournoi en dents de scie, échappant notamment la première manche de son deuxième duel par la marque de 6-0, mais a par la suite été sans pitié pour ses rivales à partir des quarts de finale.

Fernandez est la septième joueuse mondiale chez les juniors grâce à 15 victoires en 17 sorties depuis le début de l’année, elle qui occupait la quatrième place en février. Au sein du circuit de la WTA, elle détient le 371e échelon en simple.

La jeune Québécoise sera également la joueuse à battre sur la terre battue de Roland-Garros puisque la Danoise Clara Tauson, première au monde, s’est retirée de la compétition. Au premier tour, Fernandez se mesurera à la Russe Maria Tkacheva.

L’an dernier, elle avait atteint le carré d’as à la Porte d’Auteuil. Elle sera la seule représentante canadienne du volet junior chez les filles.

En début de saison, la joueuse de 16 ans avait été défaite 6-4 et 6-3 lors de la finale junior des Internationaux d’Australie par Tauson.

Par ailleurs, plus récemment, elle avait effectué ses débuts en Fed Cup dans une rencontre de barrage du Groupe mondial au mois d’avril dernier. Confrontée à la Tchèque Marketa Vondrousova, à l’époque 47e au monde, l’athlète de la Belle Province avait plié l’échine 6-4 et 6-1 dans un match disputé à Prostejov. Son pays a finalement perdu 4 à 0 pour être relégué au Groupe mondial II en 2020.

«Je sens que je suis capable de rivaliser avec ce genre de joueuse», avait mentionné Fernandez dans un communiqué de Tennis Canada au terme de sa première expérience à cette compétition.