Alouettes de Montréal

Photo : Alouettes de Montréal Crédit : Alouettes de Montréal

Alouettes

Faux départ pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

Il ne s’agit peut-être que d’un premier match préparatoire, mais la tendance des dernières années s’est maintenue jeudi pour les Alouettes de Montréal, qui ont été sèchement vaincus 45 à 20 par les Argonauts à Toronto.

Insatisfait de la performance de ses joueurs, l’entraîneur-chef des Moineaux, Mike Sherman, a trouvé que ceux-ci avaient manqué de constance. L’homme de 64 ans a visiblement voulu envoyer un message à ses ouailles, lui qui répété le mot inconstance une bonne demi-douzaine de fois lors de son point de presse d’après-match.

Pour ce premier test contre une autre équipe, Sherman a notamment décidé d’utiliser les quatre quarts-arrière qui convoitent le poste de partant.

Vernon Adams fils est le pivot qui a vu le plus d’action, lui qui a rejoint ses receveurs huit fois en 17 tentatives pour 116 verges, un touché et une interception. Matthew Shiltz a quant à lui réussi un majeur au sol. Pour leur part, Jeff Matthews et Antonio Pipkin n’ont pas cassé grand-chose.

«Parfois nous avons réussi à les protéger et ils ont raté des passes qu’ils auraient dû réussir, a dit Sherman à propos de ses quarts. Nous avons été inconstants comme groupe. Il y a cependant des moments où ils n’ont pas été bien protégés.»

Au total, l’attaque des visiteurs a été limitée à 288 verges au total.

Pas mieux en défensive

Du côté de la défensive, les Alouettes ont laissé beaucoup trop de temps aux pivots adverses, selon l’entraîneur des Montréalais.

«Nous devons être en mesure de créer de la pression [sur les quarts-arrière adverses] dans cette ligue. Nous ne pouvons leur donner autant de temps. Nous avons parfois percé la ligne offensive, sans être capables de finir le jeu. On doit définitivement s’améliorer.»

Menés notamment par l’ancien quart-arrière des Moineaux Brandon Bridge, les Argonauts ont cumulé pas moins de 455 verges par la passe et réussi six touchés aériens.

Bridge a réussi neuf de ses 12 passes, dont deux pour le majeur. Il a permis aux siens de progresser de 142 verges. McLeod Bethel-Thompson a également bien fait, avec six lancers précis et 131 verges de gain pour deux touchés.

Austin Duke a réussi deux touchés. L’ancien des Alouettes S.J. Green a également atteint la zone des buts une fois, tout comme Rodney Smith Jimmy Ralph et Llevi Noel.

Les Alouettes tenteront de faire mieux contre le Rouge et Noir d’Ottawa, qui sera de visite au Stade Percival-Molson, jeudi, à l’occasion de leur deuxième et dernier match préparatoire.