JiC

Marc Bergevin doit-il soumettre une offre hostile à Mitch Marner?

Publié | Mis à jour

Si l’attaquant des Maple Leafs de Toronto Mitch Marner met sa menace à exécution, celle de tester le marché des joueurs autonomes avec compensation, on peut se douter que les prétendants se feront légion.

Les Leafs ont encore quelques semaines pour en venir à une entente avec l’explosif numéro 16. Dans le cas contraire, est-ce que le directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, devrait tenter sa chance?

«Les Canadiens sans Marner, ça se peut que les quatre premiers choix soient très payants, a souligné Jean-Charles Lajoie lors du segment Le Temple de la renommée de l’émission JiC sur les ondes de TVA Sports, mercredi. Mais les Canadiens avec Marner, c’est très possible qu’ils soient beaucoup moins payants.»

«Si c’est le cas, Bergevin doit faire une offre hostile», a immédiatement renchéri l’analyste-hockey Yvon Pedneault.

Si Bergevin décide de soumettre une offre hostile à Marner, il devra nécessairement être à l’aise à perdre des choix au repêchage. Si la valeur annuelle moyenne du contrat est supérieure ou égale à 10 568 590 $, le Tricolore perdra ses quatre prochains choix de premier tour au repêchage. Si cette valeur se situe entre 8 454 872 et 10 568 589 $, ce sera deux choix de premier tour, un deuxième tour et un de troisième tour.

À voir dans la vidéo ci-dessus.