Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Sean Kuraly, un héros obscur

Sean Kuraly, un héros obscur

Félix Séguin

Publié 28 mai
Mis à jour 28 mai

Sean Kuraly n’est pas le joueur le plus connu chez les Bruins de Boston.

Âgé de 26 ans, le patineur originaire de Dublin, en Ohio, joue au centre du quatrième trio avec Joakim Nordstrom et Noel Acciari. Il est reconnu pour son jeu physique, son intensité et son échec-avant.

Son entraîneur-chef, Bruce Cassidy, a une grande confiance en lui. «Il garde le jeu simple et il parvient à contrôler la rondelle», a affirmé le pilote des Bruins, lundi soir.

Les Bruins avaient acquis Kuraly des Sharks de San Jose, le 30 juin 2015, en compagnie d’un choix de premier tour. En retour, les Bruins avaient cédé le gardien Martin Jones, qui avait momentanément appartenu à l’équipe après une transaction avec les Kings de Los Angeles.

Lundi soir, lors du premier match de la finale de la Coupe Stanley, Kuraly a une fois de plus prouvé son utilité à son équipe. Il a servi la passe à Connor Clifton sur le premier but des Bruins alors qu’ils tiraient de l’arrière 2-0.

Puis, c’est Kuraly qui a inscrit le but gagnant en s’emparant d’une rondelle à l’embouchure du filet en troisième période.

Il faut aussi souligner qu’à compter de la deuxième période, Kuraly s’est vu confier la responsabilité de ralentir le trio de Brayden Schenn, qui avait eu le dessus sur celui de Patrice Bergeron. À partir de ce moment, le trio de Schenn s’est fait beaucoup plus discret.

Les efforts de Kuraly ont été récompensés alors qu’il a été choisi la première étoile du match.

Ce n’est pas la première fois de la saison que Kuraly joue les héros pour les Bruins.

Lors du match de la Classique hivernale en janvier dernier, il avait marqué le but gagnant à mi-chemin en troisième période contre les Blackhawks de Chicago dans cette rencontre présentée au Stade Notre-Dame.

Également, dans le septième duel contre les Maple Leafs de Toronto en séries éliminatoires, Kuraly s’était démarqué avec une récolte d’un but et une aide.

À cela, il faut ajouter son but qui a fait 3-1 dans le quatrième match contre les Blue Jackets à Columbus.

Bref, les équipes qui aspirent à la coupe Stanley ont toutes besoin d’un héros obscur dans leur formation et dans le cas des Bruins, il s'agit de Kuraly.