Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Impact

Ken Krolicki a assez attendu

Publié | Mis à jour

Ken Krolicki avait causé une certaine surprise l’an passé en se taillant un poste avec l’Impact quelques semaines à peine après avoir été repêché.

Le joueur américano-japonais a participé à près de la moitié des matchs la saison dernière et il aspirait à jouer un plus grand rôle cette saison.

C’était sans compter sur une blessure sérieuse subie lors du tout dernier match préparatoire. Il s’est alors disloqué le coude droit et a été contraint de passer sous le bistouri.

Il était donc grandement soulagé de faire un retour au jeu à Los Angeles, vendredi dernier, en effectuant une présence de 26 minutes.

«C’était génial de finalement sauter sur le terrain contre LAFC. J’étais un peu nerveux, mais surtout fébrile parce que je travaille depuis deux ou trois mois pour être en forme de match.»

Longue attente

Krolicki admet que la période de rééducation après l’opération a été très longue.

«Mes attentes étaient différentes de celles du médecin et c’est pourquoi je crois que ç’a pris plus de temps que je m’y attendais, mais il m’a dit que ç’a avait guéri plus vite qu’il l’espérait.»

«Je m’attendais à ce que ça prenne de six à huit semaines, mais le médecin m’a dit que c’était plutôt 12 semaines. Toutefois, ça n’a pris que 10 ou 11 semaines, donc ç’a été plus rapide que prévu.»

Même s’il affirme qu’il est physiquement prêt à jouer 90 minutes, il admet que l’entraînement en solitaire a été pénible. «Tu peux courir tant que tu veux par toi-même, mais le soccer se joue contre d’autres joueurs et ç’a été difficile de reprendre le jeu avec contact au début.»

Bon moment

Krolicki regrette le mauvais timing de sa blessure à une semaine du début de la saison, mais son retour tombe au bon moment puisque les milieux défensifs Samuel Piette et Micheal Azira quitteront la semaine prochaine pour représenter le Canada et l’Ouganga sur la scène internationale.

«Les départs de Sam et Micheal ne changent rien pour moi, mais mon retour va permettre à l’entraîneur d’avoir plus de joueurs à sa disposition.»

D’ailleurs, Piette voit bien Krolicki prendre le relais en son absence.

«Ken est à l’aise à ce poste. Shamit Shome a montré de belles qualités offensives dans les derniers matchs. C’est bien de l’avoir plus haut sur le terrain, mais il est capable de jouer à mon poste.»