Alouettes entrainement

Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Alouettes

Kristian Matte retrouve sa place

Publié | Mis à jour

De retour à sa position de prédilection depuis le début du camp d’entraînement des Alouettes de Montréal, le joueur de ligne offensive Kristian Matte espère la conserver pendant toute la saison, mais il est prêt à jouer n’importe où pour aider son équipe.

«C’est sûr que jouer à la position de garde c’est naturel pour moi, a indiqué le Québécois lundi au stade Percival-Molson. Ça fait longtemps que j’évolue à cette position, depuis mes années à l’université.»

L’an dernier, Matte a souvent occupé la position de centre au sein de la ligne offensive. Un défi qu’il serait prêt à relever de nouveau si c’est ce dont l’équipe a besoin.

«Il y a un certain confort à occuper ta position de choix, mais il ne faut pas être trop à l’aise, car on ne sait jamais ce qui peut arriver, a-t-il ajouté. Notre mentalité parmi les joueurs de ligne est de tout faire pour l’équipe. Que ce soit comme garde, centre ou bloqueur, je dois être prêt à tout.»

Souvenirs de 2018

Les Alouettes ont connu une saison de misère en 2018, livrant une maigre fiche de 5-13, ce qui a mené à leur quatrième exclusion de suite des éliminatoires.

Encore échaudé par ces insuccès, Matte croit fermement que les Oiseaux connaîtront un meilleur sort au cours de la prochaine campagne. «Avec le talent que nous avons dans notre équipe, il n’y a pas de raison que nous ayons les mêmes résultats que l’an dernier», a-t-il lancé.

Plus près de lui, l’ancien des Stingers de l’Université Concordia espère que la ligne offensive montréalaise, qui a concédé le plus grand nombre de sacs du quart (66) dans la Ligue canadienne de football en 2018, sera moins généreuse.

«Ç’a été une année difficile et 66 sacs c’est un peu honteux quand même, a-t-il reconnu. Nous n’avons pas eu de continuité l’an dernier. C’était donc difficile d’avoir du momentum. Vers la fin de la saison, nous avions un peu plus de chimie et déjà, pendant le camp, nous avons repris les choses où nous les avions laissés.»

Blessures

La profondeur de la ligne à l’attaque sera mise à l’épreuve dès jeudi dans le cadre du premier match préparatoire de l’équipe, contre les Argonauts.

Les plaqueurs Tony Washington et Tyler Johnstone souffrent de blessures mineures et ils ne seront pas en uniforme à Toronto.

«Nous espérons retrouver les joueurs blessés et les avoir en santé sur le terrain, a dit l’entraîneur-chef Mike Sherman. Ils ne devraient pas affronter les Argos, mais ils devraient être de retour pour le deuxième match préparatoire.»

Ce second duel opposera les Alouettes et le Rouge et Noir d’Ottawa le 6 juin au stade Percival-Molson.

Comme Matte, Sherman voudrait que les joueurs de ligne offensive passent le plus de temps possible ensemble sur le terrain.

«Toutes les équipes avec qui j’ai eu du succès ont disputé la grande majorité de leurs matchs avec la même ligne offensive, a-t-il raconté. Nous avons un bon groupe qui travaille fort, mais le manque de continuité est toujours quelque chose qui m’inquiète.»