NBA

Les Raptors veulent le titre et rien d’autre

Publié | Mis à jour

Heureux d’avoir vaincu les premières têtes de série de l’Association de l’Est, les Bucks de Milwaukee, les joueurs des Raptors de Toronto ont déjà en tête leur prochain défi qui s’annonce tout aussi imposant : les champions en titre de la NBA.

Certes, les Warriors de Golden State forment aux yeux de plusieurs observateurs une dynastie en vertu de leurs trois championnats en quatre ans et de leur cinquième participation consécutive à la finale cette année. Cependant, leurs rivaux préfèrent avant tout se concentrer sur leur jeu et sur le plan de match à suivre, d’autant plus qu’ils amorceront la série de quatrième tour avec l’avantage du terrain.

Les deux premiers duels auront lieu au Scotiabank Arena de Toronto jeudi et le dimanche suivant.

«Notre objectif est de gagner un titre de la NBA et nous allons simplement continuer de nous améliorer, tout en demeurant déterminés», a promis Kyle Lowry au site NBA.com, samedi, après le gain de 100 à 94 des siens dans le sixième affrontement de la finale de l’Est.

«Ce triomphe signifie beaucoup. Il m’a fallu énormément de temps pour en arriver là : 13 ans de carrière, dont sept ici [à Toronto]. Je me suis buté à un gars en particulier [LeBron James] durant un bout de temps et nous avons obtenu une opportunité une fois qu’il s’est retrouvé dans l’Ouest. Nous venons de battre une très bonne équipe en Milwaukee. Je savoure ce moment, mais je ne suis pas encore satisfait», a ajouté celui qui en sera à une première présence au quatrième tour.

Kawhi Leonard a répondu

Aux yeux de Lowry et de nombreux observateurs du basketball, Kawhi Leonard assume une grande part de responsabilités dans les succès des Raptors. Samedi, il a totalisé 27 points, 17 rebonds et 7 mentions d’assistance pour régler le cas des Bucks.

«Une des choses les plus importantes chez Kawhi, c’est qu’il demeure en contrôle. Il ne s’enflamme jamais trop et ne baisse pas les bras, a commenté Lowry, ajoutant que l’organisation torontoise avait bien géré la charge de travail de Leonard cette saison afin de lui permettre de garder ses énergies. Il a montré ses émotions après la septième partie de la série contre les 76ers de Philadelphie, mais je pense que lui et Danny [Green] ont pu transmettre un bagage digne des champions ici en restant dans le bon état d’esprit.»