LHJMQ

Une finale de rêve à la Coupe Memorial

Une finale de rêve à la Coupe Memorial

Mikaël Lalancette

Publié 25 mai
Mis à jour 25 mai

On ne pouvait pas demander mieux pour mettre un point final à cette 50e saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qu’une conquête de la Coupe Memorial. C’est exactement ce qui arrivera dimanche soir à Halifax!

Pour la huitième fois en 25 jours, les Huskies de Rouyn-Noranda auront rendez-vous avec les Mooseheads de Halifax.

Les champions de la Ligue de hockey junior majeur du Québec l’ont emporté de brillante façon contre le Storm de Guelph vendredi soir.

Rouyn-Noranda a sorti sa meilleure performance du tournoi pour éliminer Guelph et retrouver Halifax en grande finale.

Le général des Huskies, Noah Dobson, a été fantastique. Hué à chaque fois qu’il touche à la rondelle depuis le début du tournoi, le grand numéro 53 des Huskies a passé près de 40 minutes sur la glace. En s'échappant en troisième période tout juste avant d'hériter d'un tir de pénalité, il filait à vive allure.

S’il dispute un autre match de la sorte dimanche, Noah Dobson sera un candidat sérieux pour le trophée Stafford Smythe Memorial, remis au meilleur joueur du tournoi.

Seulement trois défenseurs ont remporté ce trophée depuis 1990 dans la Ligue canadienne de hockey : Scott Niedermayer (1992), Nick Boynton (1999) et Danny Groulx (2002).

À saveur de revanche

Ce sera donc une finale à saveur de revanche.

Les Mooseheads et les Huskies se connaissent par cœur, ce qui a laissé place à des déclarations controversées et beaucoup d’animosité sur la glace.

Même s’ils nous répètent que ce sera un match comme un autre dimanche soir, c’est difficile de croire les joueurs et les entraîneurs impliqués.

D’un côté, Éric Veilleux, Samuel Asselin et Antoine Morand peuvent remporter une deuxième Coupe Memorial.

Dans le cas des deux attaquants des Mooseheads, ils réussiraient ce qu’aucun autre joueur québécois n’a accompli depuis la création de la LHJMQ en 1969.

Les Mooseheads ont connu un tournoi à la ronde impeccable. Ils seront plus reposés et évolueront devant leurs partisans.

De l’autre, Mario Pouliot et Noah Dobson pourraient eux aussi toucher au précieux trophée pour une deuxième fois.

Un seul entraîneur québécois a gagné deux coupes Memorial de suite en 100 ans d’histoire : le défunt Roger Bédard avec les Canadiens juniors à la fin des années 60.

Les Huskies ont rebondi après une contre-performance dans le premier match. Les Abitibiens viennent de gagner leurs trois derniers matchs dans le tournoi.

Bref, peu importe ce qui arrivera dimanche soir, cette 50e saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec aura une conclusion à saveur historique.

Finale spéciale

Le circuit de Gilles Courteau est assuré de remporter une cinquième Coupe Memorial lors de la décennie, surpassant la récolte de la Ligue junior de l’Ontario (4) et de l’Ouest (1).

Dire que les équipes québécoises de la LHJMQ ont déjà été 25 ans sans toucher au trophée!

Pour la LHJMQ, cette finale de la Coupe Memorial sera très spéciale. Une seule fois dans l’histoire elle avait opposé deux rivaux du circuit junior québécois, en 2006, lors de la victoire des Remparts de Québec sur les Wildcats de Moncton.

Cette année-là, les Remparts, qui avaient été éliminés en finale de la Coupe du Président, avaient battu les Wildcats à Moncton.

Est-ce qu’on revivra un scénario du genre?

Rouyn-Noranda a battu Halifax en finale de la Coupe du Président cette année. Le sacre des Huskies avait eu lieu sur la patinoire des Mooseheads lors du match numéro 6.

Est-ce que Halifax peut battre Rouyn-Noranda dimanche soir?

Les Huskies ont eu le meilleur sur les Mooseheads 7 fois lors des 9 duels, saison, séries et Coupe Memorial incluses.

Depuis 1988, l'équipe qui a gagné le match du tournoi à la ronde entre les deux finalistes a maintenu une fiche de 18 victoires et 3 défaites en finale.

Ce sera un match d'une haute intensité. De bons joueurs, de bons gardiens et de bons entraîneurs...

Deux belles équipes de hockey.

Le drame, c'est qu'il n'y aura qu'un seul champion.

Que le meilleur gagne!