Lance Stroll

Photo : Lance Stroll Crédit : AFP

F1

GP de Monaco: autre déception pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Pour un 10e Grand Prix consécutif, le Québécois Lance Stroll n’est pas parvenu à accéder à la deuxième séance de qualifications, samedi à Monaco. Il a réalisé le 18e temps pendant que Lewis Hamilton obtenait la position de tête.

Visiblement en difficulté sur le tracé de la principauté, les deux voitures de l’écurie Racing Point n’ont devancé que les monoplaces de Williams. Stroll a effectué son tour le plus rapide en 1 min 12,846 s, à plus de six dixièmes de seconde de son coéquipier Sergio Perez (1:12,233), 17e.

«Nous manquions de rythme pendant les essais libres et, même avec les changements que nous avons apportés avant les qualifications, nous avons eu de la misère», a déploré Stroll, selon le site officiel de l’équipe.

L’athlète de 20 ans s’est également plaint de la circulation. Une situation qui touche tous les pilotes sur le court et étroit circuit de la Côte d’Azur.

«Le trafic en piste pendant Q1 n’a pas facilité les choses, puisque c’était difficile de trouver de l’espace pour réaliser un tour propre, comme c’est toujours le cas à Monaco. Lors de ma deuxième tentative, je n’y suis pas parvenu, et ça a mis fin à mes chances d’accéder à la Q2.»

«Ce sera difficile de marquer des points [pendant la course], mais nous allons voir ce que nous pouvons faire et si la météo va changer. Nous essaierons de profiter des situations qui se présenteront à nous.»

Stroll n’est toutefois pas trop pessimiste pour la suite des choses, puisque les caractéristiques de la piste monégasque sont très particulières.

«Il faut simplement se rappeler que Monaco est une course unique et je ne crois pas que notre performance aujourd’hui est le reflet de la vitesse de la voiture.»

Déception chez Ferrari 

Meneur au classement des pilotes, Hamilton a quant à lui parcouru le parcours en 1:10,166, un chrono tout juste plus rapide que celui de son coéquipier Valtteri Bottas (1:10,252). Max Verstappen (1:10,641), de Red Bull, Sebastian Vettel (1:10,947), de Ferrari et Pierre Gasly (1:11,041), également de Red Bull, ont complété le top 5.

La grosse déception du jour est survenue chez Ferrari. La marque italienne n’a pas cru bon de renvoyer le favori local Charles Leclerc en piste en fin de Q1 et elle a été piégée. Ironiquement, c’est un chrono de son coéquipier Sebastian Vettel qui l’a relégué parmi les exclus. Il partira 16e.

Le départ sera donné dimanche à 9 h 10, heure du Québec.