Crédit : AFP

Tennis

Félix Auger-Aliassime en finale à Lyon

Publié | Mis à jour

Brisé d’entrée de jeu en demi-finale du tournoi de Lyon, le Québécois Félix Auger-Aliassime s’est retroussé les manches pour finalement vaincre le favori Nikoloz Basilashvili en trois manches de 2-6, 7-6 (3) et 6-4, vendredi, et ainsi accéder à la finale.

À l'aube de Roland-Garros, le jeune joueur pourrait remporter le premier titre ATP de sa carrière, lui qui a atteint sa première finale à Rio de Janeiro en février, aussi sur terre battue.

«Ça fait du bien. Je suis venu ici car je pensais que de bonnes choses pourraient se produire, a commenté Auger-Aliassime dans une entrevue publiée sur le site de l’ATP.

«J’ai bien fait ici deux années d’affilée et me voici maintenant en finale, sans n’avoir jamais perdu de matchs dans cette ville. C’est assez formidable, a confié le Québécois, qui avait gagné les tournois Challenger de Lyon en 2017 et 2018.

«Je ne peux rien demander mieux. C’était des matchs difficiles tout au long de la semaine et j’ai été capable de passer à travers chaque fois contre de bons adversaires. Je suis content de mon travail et j’espère pouvoir en remporter un de plus.»

Face à la 18e raquette mondiale, Auger-Aliassime a offert deux balles de bris dès le premier jeu du match. Le Géorgien a réussi le bris dès la première occasion.

Les déboires de l’athlète de 18 ans au service se sont poursuivis au premier set, puisqu’il a également été brisé à sa troisième séquence au service. Ayant besoin de sa deuxième balle de service à huit occasions lors de la première manche, Auger-Aliassime, 28e au monde, a perdu l’échange six fois.

Revirement

Fidèle à son habitude, «FAA» n’a jamais abandonné. Après avoir eu le dessus lors du bris d’égalité en deuxième manche, il a réussi à convertir sa toute première balle de bris du match pour faire 4-3 lors de la reprise ultime.

Il a ensuite laissé filer une balle de match au neuvième jeu avant de mettre un terme à la rencontre à l’aide de son service quelques instants plus tard. Le duel a duré 2 h 15 min.

Il s’agissait d’un deuxième duel au sein de l’ATP entre les deux hommes. Au mois de mars dernier, Auger-Aliassime avait également eu le dessus pour obtenir son billet pour le carré d’as du tournoi de Miami.

Le Québécois a maintenant rendez-vous avec le Français Benoit Paire, 51e au monde. Le favori local, qui a fait tomber le Canadien Denis Shapovalov lors des quarts de finale, a vaincu l’Américain Taylor Fritz (46e) en de manches de 6-4 et 6-2 vendredi. Il s’agira d’un premier affrontement entre les deux joueurs.