Crédit : USA TODAY Sports

Séries LNH 2019

Pourquoi «Gloria» à St. Louis?

Publié | Mis à jour

Les Blues de St. Louis impressionnent depuis le début des séries, mais la chanson-thème de leurs victoires au Enterprise Center retient autant l’attention.

Comment «Gloria», le succès phare de la regrettée chanteuse américaine Laura Brannigan en 1982, est-il devenu aussi emblématique que «Chelsea Dagger» à Chicago, voire «Sweet Caroline» au Fenway Park de Boston?

La réponse : Philadelphie.

Tout a commencé le 6 janvier dans un bar privé de la «ville de l’amour fraternel», le Jacks NYB, où cinq joueurs des Blues se sont rendus à une soirée la veille d’un match contre les Flyers.

Ce soir-là, le match des éliminatoires de la NFL entre les Bears de Chicago et les Eagles était présenté dans l’établissement et un des propriétaires demandait constamment au disc-jockey de faire jouer le succès de Brannigan, qui joue en boucle aux radios de St. Louis.

Le commerce s’était servi du succès des années 1980 dans un numéro interprété dans un défilé traditionnel du Jour de l’an - le Mummers’ Parade - et ils ont gagné la palme dans leur catégorie. Les comédiens en ont profité pour divertir les clients en présentant une scénette.

Parmi les spectateurs attentifs, il y avait Robby Fabbri, Robert Bortuzzo, Alexander Steen, Joel Edmundson et Jaden Schwartz, des Blues. Ils ont été éblouis, selon un article publié sur le média «Philly Voice».

Le lendemain, St. Louis a blanchi l’équipe hôte 3-0 et cette victoire a semblé fouetter la troupe de Craig Berube, qui a complètement ravivé sa saison par la suite : ils sont passés du dernier rang de l’Ouest jusqu’à une qualification quasi inespérée au bal printanier.

Depuis la visite du quintette des Blues, le Jacks NYB a pris un virage radical en adoptant le bleu-blanc-jaune de la formation du Missouri. C’est devenu l’endroit idéal pour suivre le parcours de l’équipe, dans l’État de la Pennsylvanie, sans s’exposer à une clientèle hostile qui ne jure que par le noir-blanc-orange des Flyers.

Les fidèles peuvent d’ailleurs se procurer de la marchandise par courriel.