LNH

Sharks : qui partira, qui restera?

Publié | Mis à jour

La saison des Sharks de San Jose est officiellement terminée, mais la besogne du directeur général Doug Wilson, elle, commence et elle sera ardue.

Le DG doit maintenant s’attaquer à de gros dossiers en vue de la date butoir du 1er juillet, alors que 11 membres de l’effectif pourraient devenir joueurs autonomes, dont sept sans compensation.

De ce nombre, il y a le capitaine Joe Pavelski, le vétéran Joe Thornton et le défenseur Erik Karlsson, acquis en septembre dernier.

Pour obtenir les services du Suédois, Wilson a dû sacrifier un choix de deuxième tour en 2019, offrir trois sélections conditionnelles en 2020, 2021 et en 2022, puis se départir des attaquants Rudolfs Balcers, Chris Tierney, Josh Norris et le défenseur Dylan DeMelo .

Des rumeurs persistantes envoient Karlsson avec le Lightning de Tampa Bay, mais les Sharks devront tout faire pour retenir ses services. Il gagnait 7,5 millions $ à sa dernière année de contrat, lors de laquelle il a récolté 45 points, dont trois buts, en 53 matchs.

Quant à Pavelski, Wilson gardera-t-il son capitaine dans le giron? Explorera-t-il une nouvelle option en ce qui a trait au «C»?

Des hauts salariés à San Jose

Du côté des joueurs dont les ententes sont en cours, plusieurs toucheront de gros salaires : les défenseurs Brent Burns (8 millions $) et Marc-Edouard Vlasic (7 millions $) sont sous contrat jusqu’en 2025 et 2026, respectivement.

L’attaquant Evander Kane, qui empochera 7 M$ la saison prochaine, est sous contrat jusqu’en 2025. Par ailleurs, l'entente de l'ailier droit Tomas Hertl est valide pour les trois prochaines campagnes avec une moyenne de 5,625 M$ sur la masse salariale du club.

Enfin, le gardien Martin Jones empochera 5,75 M$ en 2019-2020. Son pacte est valide jusqu’en 2024.

D’après les prévisions actuelles, en vue du 1er juillet, San Jose dispose d’un coussin de 24,703 M$ pour s’entendre avec ses joueurs autonomes potentiels. Wilson aura donc deux choix : conclure un échange et se départir d’un haut salarié ou décider de ne pas renouveler les pactes de certains vétérans, ce qui pourrait être le cas de Thornton.

À l’attaque, Kevin Labanc et Timo Meier, un marqueur de 30 buts, sont deux noms à surveiller, puisque les deux attaquants pourraient bientôt être joueurs autonomes avec compensation.

À noter que l'équipe n'a aucun choix de premier tour au prochain repêchage. Cette sélection a été transféré aux Sabres de Buffalo pour faire l'acquisition de Kane en février 2018.

Bref, l’été s’annonce chaud à San Jose!