JiC

Impact: un besoin de créativité à domicile

Publié | Mis à jour

Malgré le retour au jeu d’Ignacio Piatti, l’Impact n’a pas été capable de marquer contre l’une des pires équipes de la MLS, samedi, et ce, devant son public au Stade Saputo.

Le match s’est terminé sur un nul de 0-0 et oui, cela permet au club montréalais d’engranger un point de plus au classement, mais le résultat laisse un certain goût amer chez ses partisans. Parce qu’il y avait certainement moyen de faire mieux.

À lire:

Blogue de Patrice Bernier: quand le travail dépasse le talent

Est-ce que l’équipe doit encore «apprendre» à jouer à domicile après avoir joué une majorité de matchs à l’étranger depuis le début de la saison?

«Si on regarde les statistiques, l'Impact est tout de même, au niveau de la possession de balle, parmi les derniers de la ligue, donc ils sont habitués de laisser le jeu à l'équipe adverse», a indiqué notre analyste Patrice Bernier, lundi, à «JiC».

«Mais là, on s'en va sur des séries de matchs à domicile, donc il va falloir prendre contrôle du jeu, être un peu plus créatifs», a ajouté l’ancien capitaine de l’Impact.

L’ancien numéro 8 est également revenu, durant son intervention, sur le jeu du jeune Shamit Shome, mentionnant que le milieu canadien «progresse bien», et qu’il est «un de ceux, au milieu, qui donnent de bonnes passes verticales, qui amènent le danger».

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.