MLS

Chris Wondolowski: quand le travail dépasse le talent

Chris Wondolowski: quand le travail dépasse le talent

Patrice Bernier

Publié 20 mai
Mis à jour 20 mai

Au soccer, nous avons de l’admiration pour les dribbleurs de la trempe d'Ignacio Piatti, les joueurs qui caressent le ballon avec élégance comme Carlos Vela et ceux qui, à l'instar de Zlatan Ibrahimovic, dégagent de grandes capacités physiques.

Mais le soccer, ce n’est pas seulement ça, et Chris Wondolowski en est l’exemple parfait en tant que nouveau recordman des buts en MLS.

Top 5 des buteurs dans l'histoire de la MLS

1. Chris Wondolowski : 148 buts
2. Landon Donovan : 145 buts
3. Jeff Cunningham : 134 buts
4. Jaime Moreno : 133 buts
5. Kei Kamara : 119 buts 

Quand je regarde sa progression, je dois lui lever mon chapeau. Il y a ces joueurs qui ont énormément de talent naturel et qui nous font lever de notre siège. Mais il y a aussi ceux qui, par abnégation, vont dépasser leur talent. Wondolowski est l'un d'eux.

On ne peut qu’avoir de la reconnaissance pour son parcours. Au début de sa carrière, il a travaillé non pas pour marquer des buts, mais pour simplement obtenir du temps de jeu.

• Saison 2005-2009 (San Jose et Houston) : 39 matchs, 11 départs, 922 minutes jouées
• Saison 2009 -2019 : 299 matchs, 272 départ et 24 831 minutes jouées

Il a marqué sept buts lors de ses cinq premières saisons dans le circuit et... 141 buts lors des huit campagnes suivantes!

Le Californien a été choisi au quatrième tour du repêchage supplémentaire de la MLS, lui qui jouait en deuxième division collégiale avant d'atterrir chez les Earthquakes de San Jose. Il a battu le record de Landon Donovan, qui était quand même épaulé par des coéquipiers de marque. Sans rien enlever à Donovan, avec qui Wondolowski a-t-il vraiment joué? C’est lui la vedette à San Jose. Il est revenu de loin, étant le bouc émissaire des partisans américains à la Coupe du monde de 2014 pour une occasion loupée devant le but.

Wondolowski, c’est du travail, de l’acharnement et beaucoup d'étude du soccer pour devenir un marqueur. Il n’est pas le plus agile et son tir n’est pas le plus puissant. Il se démarque par sa science du positionnement, réussissant à se faire oublier par les défenseurs et à anticiper les coups pour surgir au bon moment. On peut le voir sur le but qu'il a inscrit pour battre le record. Un vrai renard des surfaces.

Et ce n’est pas terminé pour lui. Il n'a donné aucune indication de vouloir prendre sa retraite.

Je recommande aux jeunes de l’observer et de s’inspirer de lui pour maîtriser l’art de comprendre ses forces et de les maximiser.

La revanche des Red Bulls

Les Red Bulls de New York ont retrouvé une position donnant accès aux séries éliminatoires, eux qui étaient hors du portrait depuis le 29 mars. La troupe de Chris Armas a obtenu sa revanche sur Atlanta United, l’équipe qui l’a éliminée en finale de l’Association de l’Est l’an dernier.

Il s'agit d'une quatrième victoire en cinq matchs pour la formation new-yorkaise, qui reprend du poil de la bête. Les Red Bulls ne sont pas aussi fringants que l’année dernière, mais ils sont capables de se qualifier pour les séries.

Les Rapids du Colorado, eux, ont enfin obtenu une première victoire cette saison en défaisant le Galaxy de Los Angeles. Ils ont mis fin du même coup à une séquence de huit défaites. Ça a pris du temps, mais c'est fait...