Crédit : Darren Yamashita-USA TODAY Sports

MLS

Le top 5 de la semaine en MLS

Publié | Mis à jour

C’est incontournable : le match de quatre buts de l’attaquant des Earthquakes Chris Wondolowski est le moment à retenir de la 12e semaine de la saison 2019 en MLS.

La capitaine des ‘Quakes, avec ces quatre filets contre le Fire de Chicago, a égalé, battu, et amélioré deux fois le record de buts inscrits en saison régulière dans l’histoire de la ligue. Auparavant détenu par le grand Landon Donovan avec 145, «Wondo» a porté la marque à 148 buts et... sa carrière n’est pas terminée.

À voir également: Zidane se rapproche de Montréal

Le FC Cincinnati passe dans le tordeur

L'importance d'une équipe-réserve

Le classement de la MLS

Tout un exploit pour le joueur de 36 ans, entré dans cette ligue par la petite porte avant de devoir attendre environ cinq ans avant de pouvoir jouer régulièrement. L’Américain restera pour toujours une légende de la MLS.

Qu’y a-t-il d’autre à retenir de la dernière semaine? L’Union de Philadelphie continue à impressionner à s’accrochant à la première place dans l’Est, alors que l’Impact fait de même avec la troisième après avoir amassé un point à domicile contre le Revolution, qui a eu une grosse semaine avec le congédiement de son entraîneur et de son directeur général.

Embauché pour remplacer les deux, est-ce que Bruce Arena, figure emblématique du soccer américain, saura relever ce nouveau défi?

À la dérive en début de saison, les trois gros clubs attendus dans l’Est, Atlanta United, le NYC FC et les Red Bulls, occupent désormais respectivement les quatrième, cinquième et sixième positions. Voilà qui promet pour l’été...

Dans l’Ouest, le LAFC continue de survoler la compétition même s’il s’est buté à un Jesse Gonzalez en très grande forme à Dallas. Derrière, les Sounders s’établissent de nouveau comme l’une des forces de la ligue alors que le Galaxy a trébuché à domicile devant les Rapids en l’absence de son talisman Zlatan Ibrahimovic, qui purgeait le premier de deux matchs de suspension après son coup de sang de la semaine dernière contre le NYC FC.

N’oublions par le Dynamo de Houston, qui conserve sa bonne forme en occupant la troisième rang en ayant des matchs en main sur tout le monde. Une belle surprise. Dommage que personne n’aille les voir jouer.

Et sans plus tarder, voici le top 5 de la dernière semaine!

Crépeau, le mur

L’ancien de l’Impact Maxime Crépeau saisit bien sa chance à Vancouver. Le gardien québécois a multiplié les arrêts spectaculaires contre Atlanta, mercredi dernier, et il a fallu un but de Josef Martinez sur un tir de pénalité pour percer la muraille qu’il avait érigée devant le filet des Whitecaps.

Le beau geste de Mueller

Orlando City a disputé deux matchs au cours des derniers jours, et si les «Lions» ont mis cinq buts au FC Cincinnati, samedi, c’est celui inscrit par Chris Mueller contre Seattle, mercredi, qui est le plus impressionnant de leur semaine.

L’attaquant américain y est allé d’un habile passement de jambes avant de battre le gardien Stefan Frei à l’aide d’un tir bas. Oui, c’était dans une cause perdante, mais c’était une série de très beaux gestes.

«Bofo» maltraite Toronto

Dure semaine pour le Toronto FC. Limitée au nul à domicile contre D.C. United mercredi, la terreur ontarienne est allée se faire rosser 3-0... à Salt Lake City. Dans ce cas-ci, le jeu du match revient à Sebastian «Bofo» Saucedo qui, après une longue course, a marqué le deuxième but des siens à l’aide d’une frappe splendide.

Gonzalez dit non aux meneurs

Le Los Angeles FC a bien voulu faire sa loi à Dallas, mais le gardien des locaux, Jesse Gonzalez, a multiplié les arrêts spectaculaires, notamment devant Carlos Vela, qui est bien en route pour le titre de joueur le plus utile de la saison. Gonzalez a stoppé un tir de pénalité, un coup franc et une frappe enroulée (presque) parfaite de Diego Rossi.  Le FC Dallas lui doit ce point obtenu à l’arraché.

 

«Wondo», le recordman

Terminons avec l’évidence : les quatre buts de Chris Wondolowski contre Chicago. Tant qu’à battre un record, autant le faire avec panache.