Golf

Championnat de la PGA : Brooks Koepka récidive!

Publié | Mis à jour

Malgré une quatrième ronde difficile, l’Américain Brooks Koepka est demeuré en contrôle et a remporté le Championnat de la PGA qui s’est terminé dimanche sur le Bethpage Black Course à Farmingdale, dans l’État de New York.

À VOIR : Il réalise un trou d'un coup dans un tournoi majeur!

Grâce à une domination sans conteste au cours des trois premières rondes, le vainqueur a signé son sixième gain au sein du circuit professionnel et a conservé son titre acquis à cet événement l’an dernier. Il compte quatre victoires dans les tournois majeurs.

Ayant établi une nouvelle marque du Championnat en se bâtissant une avance de sept coups après 54 trous, le vainqueur a dû composer avec la tentative de remontée de son compatriote et ami Dustin Johnson (69).

Ce dernier a toutefois commis quelques impairs en fin de parcours, soit deux bogueys consécutifs aux 16e et 17e drapeaux, pour voir s’envoler ses chances de triomphe s’envoler.

Ainsi, Koepka (74) n’a eu qu’à faire le strict nécessaire pour conclure avec un total de 272 (-8) et une priorité de deux coups. Tout comme son vis-à-vis Johnson, il a éprouvé des ennuis dans les derniers moments en vertu d’un boguey au 17e fanion et d’un coup de départ envoyé dans la fosse de sable au 18e.

Néanmoins, il s’est sorti du pétrin en envoyant sa balle dans l’allée, en route vers la normale.

Congestion au troisième rang

Derrière les deux golfeurs des États-Unis, Jordan Spieth (71), Patrick Cantlay (71) et Matt Wallace (72) ont tous partagé le troisième échelon avec une fiche de 278 (-2).

Pour leur part, les Canadiens Adam Hadwin (73) et Corey Conners (71) ont respectivement affiché un cumulatif de 285 (+5) et de 291 (+11), finissant aux 29e et 64e rangs dans l’ordre.

L’ancien numéro 1 mondial Tiger Woods avait subi le couperet à mi-chemin du tournoi, vendredi.

Tout un coup

Par ailleurs, Lucas Bjerregaard a accompli un exploit rarissime durant la journée. Le Danois de 27 ans a calé un trou d’un coup au 17e trou, une normale 3, à l’aide d’un fer 6.

Il s’agit seulement du 42e trou d’un coup à ce tournoi depuis 1970. Malheureusement pour lui, il était déjà à +2 avant son coup magistral, loin derrière le meneur Koepka.

Bjerregaard n’a pas gardé la balle en sa possession bien longtemps. Lorsqu’il l’a retirée du trou, il l’a lancée dans la foule.