Boxe

«G-Time» fait sa loi au Casino

Publié | Mis à jour

Le Québécois Mathieu Germain s’est imposé par décision unanime devant le Mexicain Jose Eduardo Lopez Rodriguez, vendredi, en sous-carte du gala Makhmudov-Rice au Casino de Montréal.

Germain conserve ainsi son titre nord-américain IBF des super-légers.

Confiant d’entrée de jeu, Germain a imposé le rythme dès le round initial et a mis son rival en difficulté une première fois dès le deuxième round. Rodriguez, coriace et fonceur, est cependant resté directement devant Germain durant la majorité du combat, cherchant régulièrement le coup de puissance. Vif, le Québécois a excellé à s’enlever du chemin pour ensuite profiter des ouvertures afin d’y répondre.

Le Montréalais a tranquillement et méthodiquement enchaîné les rounds victorieux, n’étant pas particulièrement mis en danger par son adversaire. Une fois le combat terminé, les juges ont tous remis des cartes de 100-90 à l’avantage de Germain.

Clavel s’impose à l’usure

La Québécoise Kim Clavel (8-0-0, 2 K.-O.) a offert une autre belle démonstration de boxe devant Tamara Elisabet Demarco (8-2-0, 0 K.-O.), de l’Argentine, en s’imposant par décision unanime au terme de huit rounds excitants.

La boxeuse de 28 ans a tranquillement gagné en aisance à mesure que les rounds s’écoulaient, touchant de plus en plus sa rivale dont les répliques étaient graduellement moins efficaces. Les trois juges ont remis des cartes de 79-73 79-73 et 80-72 en faveur de Clavel, pour ce qui était peut-être le meilleur combat de la Québécoise jusqu'ici chez les professionnelles.

Voyez ses commentaires d'après-combat dans la vidéo ci-dessous:

Jukembayev corrige son rival

Grand espoir d’Eye of the Tiger Management, le Montréalais Batyrzhan Jukembayev (16-0-0, 13 K.-O.), originaire du Kazakhstan, a liquidé le Mexcain Luis Jesus Vidales (13-7-0, 6 K.-O.) par K.-O. dès le premier round.

Il restait un peu plus de dix secondes à faire à l’engagement initial lorsque «Batyr» a couché son adversaire à l’aide d’une solide gauche pour demeurer invaincu chez les professionnels.

Courchesne trop fort

Le super mi-moyen de Saint-Hyacinthe Raphaël Courchesne (6-0-0, 3 K.-O.) s’est imposé par arrêt de l’arbitre devant l’Uruguayen Nestor Faccio (17-11-2, 9 K.-O.) tôt au deuxième round dans le cinquième combat du gala.

L’officiel s’est interposé lorsque Courchesne a servi un barrage de coups à Faccio, devant lequel l’Uruguayen restait sans réponse.

Lexson Mathieu expéditif

Le super-moyen de Québec Lexson Mathieu (3-0-0, 3 K.-O.) n’a eu besoin que d’environ 1m30 pour régler le cas de l’Argentin Hernan David Perez (5-3-0, 2 K.-O.) dans le quatrième combat de la soirée.

Clovis Drolet envoie son rival au pays des rêves

Dans le second combat de la soirée, le Québécois Clovis Drolet (10-0-0, 6 K.-O.) a corrigé son rival Michi Munoz (27-10-1, 18 K.-O.) en l’envoyant au tapis au 6e round :