LHJMQ

Dominique Ducharme: «On savait que c'était dans la poche»

Publié | Mis à jour

L'édition 2013 de la Coupe Memorial est l'une des plus mémorables de l'histoire récente du tournoi.

Cette année-là, il y avait un face-à-face particulier : trois joueurs classés parmi les cinq meilleurs en vue du repêchage de la LNH étaient en uniforme.

D'un côté, chez les Winterhawks de Portland, il y avait le défenseur Seth Jones. De l'autre, chez les Mooseheads de Halifax, il y avait Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin.

Dominique Ducharme était l'entraîneur-chef de la formation des Maritimes et la fébrilité était à son comble dès le premier match, à quelques semaines de l'encan de la LNH.

«J'ai en tête la séquence de Nathan qui bat Seth Jones à l'extérieur et qui l'amène au filet (en marquant un but), a raconté l'actuel entraîneur adjoint des Canadiens de Montréal à TVA Sports, vendredi.

«Il voulait marquer ce point-là pour dire "tout le monde voit Seth Jones comme première sélection au repêchage. Tout le monde voit Portland battre Halifax".»

Au dernier match, avec 22 secondes à faire, MacKinnon a cloué le cercueil, et le bec, des Winterhawks.

«Quand Nathan a marqué dans le filet désert, on savait que c'était dans la poche.»

Des amitiés tissées serrées

Six ans plus tard, la conquête des Mooseheads est fraîche en mémoire pour MacKinnon, qui a grandi comme partisan de la concession junior de sa région.

«Ils n'avaient pas gagné avant nous. Plusieurs d'entre nous sont encore de bons amis. C'est rassembleur. Nous avons une tonne de souvenirs ensemble», a raconté le joueur de l'Avalanche du Colorado, qui avait fait de l'attaquant le tout premier choix en 2013.

«Quand tu remportes un championnat comme celui-là, quand tu passes au travers une saison et tellement d'épreuves, que tu termines en haut de la montagne comme champion, ça crée des liens pour toujours», a ajouté Ducharme.

Voyez le reportage de Mikaël Lalancette dans la vidéo, ci-dessus.