Tennis

Nick Kyrgios pète (encore) les plombs

Publié | Mis à jour

L'Australien Nick Kyrgios n'est pas à une frasque près de surprendre les amateurs de tennis. Mais, jeudi lors du tournoi de Rome, il a repoussé ses propres limites.

Kyrgios disputait son match de deuxième tour contre le Norvégien Casper Ruud. Ce dernier venait tout juste de briser Kyrigos pour porter le pointage à 1-1 à la troisième manche.

Et c'est là que Kyrgios a explosé.

L'arbitre de la rencontre lui a décerné une troisième offense au code de conduite, pour comportement antisportif, après avoir enguirlandé les partisans qui bougeaient ou parlaient pendant qu'il servait. Une pénalité de jeu lui a ainsi été imposée, portant la marque à 2-1 pour Ruud.

Alors qu'il retraitait vers sa chaise, l'Australien a lancé avec violence sa raquette sur le sol avant de jeter une chaise sur le terrain. Kyrgios a ensuite pris ses effets personnels, serré la main de Ruud et de l'arbitre avant de quitter. Il a ainsi été disqualifié.

Cet incident peut rappeler les événements de Wimbledon 1995 alors que l'Américain Jeff Tarango avait lui aussi quitté le terrain en plein match lors d'un duel de troisième tour devant l'Allemand Alexander Monz.

Sujets