Boxe

Mathieu Germain veut sa place au classement

Publié | Mis à jour

Après sa guerre contre Steve Claggett, Mathieu Germain croyait qu’il en avait fait assez pour voir son nom apparaître dans le classement de l’International Boxing Federation (IBF). Toutefois, sa candidature n’a pas retenu l’attention des penseurs de cet organisme de sanction.

Pourtant, Germain (16-0-1, 8 K.-O.) croyait que ses victoires contre Christian Uruzquieta et Carlos Jimenez, avec le titre nord-américain IBF des super-légers (140 lb) à l’enjeu, avaient été suffisantes. Ce ne fut pas le cas.

«Je mérite un classement, a mentionné Mathieu Germain lors de la conférence de presse. Il ne faut pas chercher de droite à gauche. On n’a qu’à regarder la liste de mes derniers adversaires.»

«Il y a des boxeurs qui ont des parcours plus faciles que le mien et qui sont classés. Uruzquieta n’était pas un client facile, tout comme Jimenez. Je n’ai pas un chemin facile, mais c’est ce que je veux. Je veux progresser et me battre contre l’élite mondiale dans un avenir rapproché.»

La ceinture qu’il possède est la seule qui n’assure pas un classement de l’IBF. C’est un peu injuste, mais il en faudra plus à Germain pour baisser les bras.

«L’IBF est la seule organisation qui n’a pas d’obligation envers ses champions. C’est eux qui choisissent après chaque combat sanctionné, a précisé le protégé de Mike Moffa. Il y a toujours des excuses. Je veux m’arranger pour qu’ils en aient plus après ma prestation de demain [vendredi soir].»

Une finale avant la finale

Pour prouver qu’il mérite son classement, Germain a décidé de s’attaquer à un adversaire coriace : Jose Eduardo Lopez Rodriguez (29-6-2, 15 K.-O.).

Le Mexicain a une feuille bien garnie et les boxeurs invaincus ne lui font pas peur. Le Québécois sait qu’il pourrait avoir une autre grosse soirée au bureau.

«Je veux démontrer que je suis capable de demeurer dans le centre du ring avec mon adversaire, a expliqué Germain. J’ai assez une bonne défensive pour le faire.»

«Je veux montrer que je peux être dangereux même si je suis dans cette position. Rodriguez a un style similaire à celui de Steve Claggett, mais c’est un Mexicain.»

On pourrait donc avoir droit à un combat spectaculaire qui pourrait surpasser la finale entre Arslanbek Makhmudov et Jonathan Rice. Ça serait du bonbon.

Prédictions

Il est temps de se mouiller pour les deux combats principaux. Tout d’abord, la finale entre Makhmudov et Rice.

Depuis le début de sa carrière, le géant russe n’a pas eu de longues soirées de travail. Sept victoires qui se sont terminées par autant de knock-out. À quoi peut-on s’attendre de sa part contre l’Américain? À une autre fin rapide.

Même si Rice possède une bonne défensive, il se battra dans un petit ring. Il n’aura pas beaucoup d’espace pour éviter les frappes du représentant d’Eye of the Tiger Management. Je vois donc un knock-out au quatrième round.

Pour ce qui est du duel Germain-Rodriguez, ça sera une bataille pour hommes. Le combat de la soirée, comme ce fut le cas de celui entre Germain-Claggett il y a quelques mois au Casino de Montréal. Je vois Germain gagnant, mais par décision partagée.

Ça sera un combat difficile à juger en raison des échanges à courte distance entre les deux hommes. Les amateurs en auront pour leur argent.