LNH

Il faut dépoussiérer le livre des règlements

Il faut dépoussiérer le livre des règlements

Stéphane Auger

Publié 16 mai
Mis à jour 16 mai

Je me tue à le dire, le livre de règlements de la LNH est plein de contradictions.

À lire aussi : Martin St-Louis fustige l'arbitrage

À lire aussi : Les Sharks l'emportent dans la controverse

Il y a une dizaine d’années, on a modifié le règlement pour permettre à un joueur en défensive d’utiliser sa main pour faire une passe. Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi on permet cette action dans une zone et non pas dans les deux autres?

La majorité des changements de règles de jeux sont faits en réaction à un ou plusieurs jeux controversés au cours d’une saison. En ce sens, je suis d’avis que l’on devrait dépoussiérer le livre des règlements afin de le simplifier.

Mais le plus important serait de bien définir et simplifier le processus de reprises vidéo. Comme officiel, tu dois rendre les bonnes décisions sur la patinoire. Mais en 2019, ils doivent avoir plus d’outils pour faire leur travail.

N’en déplaise à plusieurs, les quatre officiels étaient bien positionnés sur la patinoire, lors de la quatrième période de mercredi. Timo Meier était à genoux sur la patinoire et il était flanqué deux joueurs de 6 pi 1 po et 6 pi 4 po. Je vous parle par expérience, c’est facile à manquer!

Ça ne change rien au fait que le jeu aurait dû être arrêté. Les arbitres sont les officiers de la ligue et il est inacceptable qu’ils n’aient pas plus de soutien.

Le jeu en question est à la télé, sur l’écran géant dans l’amphithéâtre, sur les tablettes des entraîneurs et dans la salle des opérations à Toronto. Tous ont eu le luxe de revoir le jeu et de s’apercevoir qu’il y a eu passe avec la main... sauf les quatre officiels. Pourquoi???

Les dirigeants ne veulent pas que les reprises vidéo allongent la durée des matchs. La situation en prolongation, mercredi, n’aurait pris que quelques secondes à résoudre. Un appel au banc des pénalités afin d’informer les arbitres, qui l’auraient ensuite annoncé au public à l'aide de leur microphone. Si ç'avait été le cas, jeudi matin, le jeu n'aurait pas été le sujet de discussion.

Toronto révise tous les buts marqués. Pourquoi ne pas aviser les officiels quand une action illégale (autre qu’une pénalité) est commise? Enlevez-moi toutes ces contestations d’entraîneurs, de temps d’arrêt perdus et de règles qui n’ont que du sens à moitié.

Mettez en place un système qui fait du sens!