Les Partants

Arslanbek Makhmudov: «On peut rêver à un combat contre Wilder»

Publié | Mis à jour

Le Russe Arslanbek Makhmudov a tout cassé sur son passage depuis le début de sa carrière chez les professionnels. Avec sept K.-O. en autant de combats, l’imposant boxeur peut aspirer à de grandes choses dans le futur.

Makhmudov (7-0-0, 7 K.-O.) sera en action, samedi, au Casino de Montréal alors qu’il tentera de mettre la main sur le titre vacant intercontinental du WBC des poids lourds contre l’Américain Jonathan Rice (10-3-1, 6 K.-O.).

«Ça ne va pas prendre beaucoup de temps, a souligné Camille Estephan, président d’Eye of the Tiger Management, jeudi matin, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Arslanbek a beaucoup de boxe amateur. Il a été le poids lourd numéro 1 pendant quatre ans avec la WBS.

«Il a fait beaucoup de grands combats amateurs. Il s’est déjà battu contre un gars qui s’appelle Mikhai Nistor. Ce dernier avait arrêté Anthony Joshua chez les amateurs. Et Arslanbek a passé le K.-O. à Nistor. Il a beaucoup de bonne boxe dans lui. (...) Je pense qu’on pourrait rêver (un jour) à un combat contre (Deontay) Wilder.»

Lors de ce même gala, le Québécois Mathieu Germain (16-0-1, 8 K.-O.) défendra son titre nord-américain de l’IBF des poids super-légers contre le Mexicain Jose Eduardo Lopez Rodriguez (29-6-2, 15 K.-O.).

«Il défend son titre nord-américain contre le Mexicain, qui à mes yeux à moi, est meilleur que (Steve) Claggett, confié Esptephan. Je dois donner beaucoup de crédit à Mathieu, car il va dans les combats très difficiles, contre Claggett et un autre aussi difficile sinon plus difficile.

«On pense qu’il a vraiment appris de son combat contre Claggett et il qu’il a pu prendre une expérience positive pour aller de l’avant. Le combat qui s’en vient va nous le prouver.»

Et Estephan a également glissé un mot sur le Québécois Simon Kean (16-1-0, 15 K.-O.), qui aura sa revanche contre Dillon Carman, le 15 juin prochain.

 «Simon Kean a quelque chose de très spécial, a indiqué l’homme d’affaires. Oui, il n’est pas complet, il a des failles. Sauf que ses forces sont tellement fortes qu’il peut arrêter n’importe quel boxeur à n’importe quel moment. Il va se reprendre. Il va avoir appris de sa défaite contre Carman et ce sera une très grande star. Je pense qu’il est déjà le plus grand vendeur de la boxe québécoise aujourd’hui.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.


Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio