LNH

5 erreurs d'arbitrage mémorables

Publié | Mis à jour

Les erreurs d’arbitrage ont souvent influencé le cours de l’histoire dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Voici cinq erreurs mémorables des officiels commises ces dernières années en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le patin de Hull

Les partisans des Sabres de Buffalo font probablement encore des cauchemars en pensant au sixième match de la finale de la Coupe Stanley en 1999. Le pointage était toujours égal 1 à 1 après les 60 minutes réglementaires. En troisième période de prolongation, Brett Hull a donné la victoire, et la coupe, aux Stars de Dallas en faisant mouche. Seul problème, le patin de Hull était dans la zone du gardien quand il a marqué. À l’époque, les buts étaient refusés en pareille circonstance.

 

Le bâton de Gretzky

Un but controversé marqué en prolongation par Wayne Gretzky a permis aux Oilers d’Edmonton d’éliminer les Maple Leafs de Toronto lors du match numéro 6 de la finale de l’Ouest en 1993. Quelques instants plus tôt, la Merveille avait coupé Doug Gilmour au visage avec son bâton, mais n’avait pas été punie pour bâton élevé par les officiels.

 

Le faux but de John Leclair

Pendant le deuxième match d’une série de premier tour entre les Flyers de Philadelphie et les Sabres de Buffalo, en 2000, John LeClair a inscrit un but qui, finalement, n’en était pas un.

Pendant un avantage numérique, l’ancien du Canadien de Montréal a décoché un tir qui s’est retrouvé dans le but. Cependant, la rondelle était passée entre les mailles du filet, sur le côté de la cage.

Le but n’a jamais été annulé. Les Flyers ont gagné la partie 2 à 1 et la série en cinq parties.

Le but de Martin Gélinas

Lors de la finale de la Coupe Stanley entre le Lightning de Tampa Bay et les Flames de Calgary en 2004, Martin Gélinas a marqué pour la formation canadienne, mais les arbitres n’ont pas reconnu qu’il y avait un but et ont laissé le jeu se poursuivre. Les Flames étaient alors en avance 3-2 dans la série et le match était égal 2 à 2 avec moins de sept minutes à faire à la troisième période. Ce but aurait peut-être permis aux Flames de remporter la coupe. C’est plutôt le Lightning qui a triomphé au terme du septième match.

Le hors-jeu des Islanders

Les Islanders de New York ont remporté leur première coupe Stanley en 1980 grâce à un but en prolongation de Bob Nystrom lors du sixième match de la finale contre les Flyers de Philadelphie. Il y avait toutefois eu hors-jeu des Islanders sur la séquence, mais le juge de ligne Leon Stickle ne l’a pas signalé et la reprise vidéo n’était pas disponible à l’époque.